ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Revue de presse

Le coronavirus a tué le Mobile World Congress de Barcelone



307901.jpg

Le monde de la téléphonie mobile, et celui de la tech en général, est impacté par l’épidémie de coronavirus. Le MWC à Barcelone a d’ailleurs été annulé mercredi. (Photo: Shutterstock)

Conséquence de la crainte de l’épidémie de coronavirus, le Mobile World Congress de Barcelone a été annulé mercredi après la défection de nombreux participants. Mais c’est bien tout le secteur de la tech qui tousse.

Victime de la crainte d’une propagation du coronavirus, le Mobile World Congress (MWC), prévu à Barcelone du 24 au 27 février, a finalement été purement et simplement annulé mercredi. Alors que les organisateurs avaient écarté cette possibilité quelques jours plus tôt.

Mais les défections des participants pour cette grand-messe du mobile, qui devait réunir 110.000 visiteurs de 180 pays et 2.800 entreprises, ont été trop nombreuses: LG Electronics, Amazon, Facebook, Intel, Deutsche Telekom, Vodafone, Ericsson, Sony ou encore Nokia ont ainsi renoncé. Et c’est bien la crainte d’une propagation de l’épidémie de coronavirus qui en est la cause. «La préoccupation mondiale relative à l’épidémie de coronavirus, les inquiétudes sur les voyages et d’autres circonstances rendent impossible l’organisation de cet événement», a tranché la GSMA, l’association qui organise le MWC, dans un communiqué.

Aucun cas de coronavirus n’a pourtant été détecté en Espagne continentale. Et les organisateurs avaient promis des conditions d’hygiène renforcées, avec des scanners de température corporelle ou un protocole pour changer les microphones.

Les conséquences pourraient être lourdes pour Barcelone, les retombées économiques étant estimées à plus de 450 millions d’euros. 

La Chine, maillon central de la chaîne logistique

De manière plus générale, c’est le monde de la tech dans son ensemble qui s’inquiète des conséquences du coronavirus, dont l’épidémie perturbe la chaîne logistique des plus grands fabricants mondiaux d’électroniques.

La Chine reste en effet le maillon central du secteur: elle produit 70% des smartphones de la planète et 55% des écrans des téléviseurs. Mais avec les mesures prises par le gouvernement chinois pour enrayer l’épidémie, des villes entières comme Wuhan ont été mises sous quarantaine, et comme le soulignait  Carlo Thelen , directeur de la Chambre de commerce du Luxembourg,  «80% de la production industrielle est à l’arrêt dans les régions les plus impactées» .

Selon une étude de Strategy Analytics reprise par les Échos, les ventes de smartphones dans le monde vont baisser de 2% en 2020 par rapport aux prévisions antérieures, et de 5% en Chine à cause du coronavirus.