LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Mobilité

Grève sur le rail

Complications en vue pour les frontaliers français



La SNCF doit composer avec des trains pas encore préparés et des conducteurs en grève. (Photo : Shutterstock)

La SNCF doit composer avec des trains pas encore préparés et des conducteurs en grève. (Photo : Shutterstock)

La prolongation de la grève contre la réforme des retraites en France perturbe le plan de transport prévu par la SNCF pour pallier le manque de trains équipés du système ERTMS à partir du 6 janvier.

Entamée le 5 décembre en France et particulièrement suivie au sein de la SNCF, la grève contre la réforme des retraites bouscule la grille horaire présentée en novembre par la SNCF et les CFL. Rappel historique: les trains français transportant des passagers et non équipés du système de sécurité ERTMS ne peuvent plus franchir la frontière à compter du 1er janvier 2020.

La SNCF avait concocté  un plan de transport subsidiaire  prévoyant que les 11 trains équipés fassent la navette entre Thionville et Luxembourg tandis que les frontaliers montant à bord à Nancy ou Metz devaient changer de train à Thionville au prix de quelques minutes de trajet supplémentaires. Ce plan, qui devait s’appliquer dès le 15 décembre, a été  reporté à début janvier  en raison de la grève ferroviaire.

Au vu de la prolongation du mouvement social toujours suspendu à d’hypothétiques avancées des négociations entre syndicats et gouvernement, la SNCF a dû modifier ce plan de transport parce que ce mouvement «retarde la mise en service opérationnelle de la totalité des matériels ainsi équipés», selon l’explication livrée dans une lettre aux abonnés jeudi.

Quatre possibilités supplémentaires

Si les horaires des trains en circulation continueront d’être dévoilés à 17h la veille pour le lendemain, plusieurs «moyens complémentaires de transport» seront mis en place à partir de lundi prochain:

- Des autocars partiront des gares de Thionville et d’Hettange-Grande vers la gare de Luxembourg. D’autres partiront de Thionville et desserviront Howald (arrêt Moureschanz) et la Cloche d’Or (arrêt Gasperich, Lise Meitner). La SNCF offre 2 euros de réduction par trajet, soit 20 euros par semaine. Il faut pour cela récupérer un carton de réduction en gare de Thionville ou d’Hettange-Grande, auprès du personnel SNCF ou du chauffeur du car.

- Une rame TGV Duplex sera affrétée au départ de Metz en remplacement du TER de 6h03. Ce TGV s’arrêtera à Hagondange, Uckange, Thionville, Bettembourg et Howald. L’accès à cette rame sera autorisé pour les voyageurs pouvant présenter un abonnement ou un billet TER valide.

- Les autres TGV en circulation seront également accessibles aux abonnés TER à condition d’acheter un billet TGV qui leur sera ensuite remboursé sur simple demande à cette adresse .

- Une plate-forme de covoiturage spécifique sera mise en place en partenariat avec Oxycar afin de permettre aux abonnés TER de rejoindre le Luxembourg. Les frais de covoiturage seront pris en charge à 100% par la SNCF et par la Région Grand-Est.  Inscription en suivant ce lien .

Jusque mi-février 2020

Il est rappelé que les abonnés TER peuvent toujours emprunter les trains CFL au départ de Longwy et Volmerange-les-Mines (horaires sur cfl.lu ).

La SNCF précise enfin que les abonnés bénéficieront d’«une mesure commerciale spécifique qui sera mise en place dès février 2020» en compensation des «désagréments» subis.

Cette période «transitoire» s’étendra a priori jusqu’à la deuxième quinzaine de février, sachant que le plan de transport proposé est «évolutif». Les usagers sont donc invités à consulter régulièrement les informations sur les TER.