ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Le SnT plus présent que jamais dans Horizon 2020



 (Photo: Julien Becker / Archives)

(Photo: Julien Becker / Archives)

Neuf projets accordés et une subvention à hauteur de 4 millions d’euros: voici le bilan de l’Interdisciplinary Centre for Security, Reliability and Trust (SnT) de l’Université du Luxembourg dans le cadre des appels à propositions du programme Horizon 2020 lancé par la Commission européenne pour l’année 2015. «L’année dernière, nous avons réussi à nettement améliorer notre taux de réussite», a déclaré le directeur du SnT, le professeur Björn Ottersten.

«Cette progression est d’autant plus remarquable que la concurrence est rude: seuls les meilleurs dossiers ont une chance d’obtenir un financement de l’UE [Union européenne].» Björn Ottersten estime que la force compétitive du SnT réside dans l’orientation stratégique du centre: «Au cours des années précédentes, nous avons réussi à attirer les meilleurs scientifiques au monde dans le domaine des technologies de l’information et de la communication (TIC), nous nous sommes fortement engagés dans la promotion de la relève scientifique et, depuis le début, nous attachons beaucoup d’importance à entretenir une forte coopération avec nos partenaires issus du secteur industriel et du secteur public. Nous avons ainsi acquis une position privilégiée dans le milieu de la recherche internationale.»

Horizon 2020 poursuit l’action de l’ancien septième programme-cadre de promotion de la recherche européenne. Le nom a changé et les priorités du programme Horizon 2020 ont également évolué dans leur conception. D’où l’orientation des projets vers l’innovation. Après avoir mis la recherche au premier plan, la Commission européenne exige désormais de ses demandeurs, outre une excellence scientifique, une dimension économique. Nouvel objectif: l’UE doit instaurer une société basée sur la connaissance et l’innovation ainsi qu’une économie compétitive. «Apporter une contribution significative au développement technologique et économique du Luxembourg et de l’Europe dans le domaine des TIC. Depuis que le SnT a été créé, c’est l’objectif stratégique que nous poursuivons», ajoute Björn Ottersten. «Grâce à cette approche, nous sommes aujourd’hui en parfaite cohérence avec le programme Horizon 2020 et grâce aux subventions de l’UE, nous pouvons approfondir davantage nos travaux scientifiques. Le développement du secteur des TIC au Luxembourg va en prime bénéficier d’un nouvel élan.»