ENTREPRISES & STRATÉGIES — Artisanat

Artisanat: l'Annuaire statistique 2005 vient de paraître



Ainsi, la nomenclature harmonisée des activités économiques, en abrégée NACE, sur laquelle se fonde le STATEC pour l'établissement de ses statistiques d'entreprises, ne relève pas l'artisanat en tant que secteur spécifique. En effet, au sein du code NACE, les activités artisanales sont éparpillées sur plusieurs secteurs, en l'occurrence l'industrie manufacturière et les services marchands, ce qui rend malaisé la tâche de s'en procurer une vue globale.

Une nouvelle nomenclature des métiers pour tenir compte du dynamisme de l'artisanat

Les données statistiques reprises dans l'annuaire se réfèrent à la nouvelle nomenclature de l'artisanat, telle que définie par le règlement grand-ducal du 4 février 2005 déterminant le champ d'activité des métiers principaux et secondaires du secteur artisanal. Celle-ci a été conçue pour tenir compte des nouvelles réalités socio-économiques.

En pratique cela signifie que certains nouveaux métiers ont été ajoutés, alors que d'autres ont été regroupés en un seul métier. Ainsi, les métiers de «couvreur » et de «ferblantier-zingueur » ont été fusionnés pour devenir le métier de «couvreur-ferblantier ». Afin de faciliter les comparaisons, l'ensemble des ta-bleaux statistiques se réfère désormais à cette nouvelle nomenclature. Signalons enfin qu'un nouveau groupe de métiers «communication, multimédia, spectacle » a été créé.

Niveau record du nombre d'entreprises - hausse de l'emploi

Cet annuaire publié annuellement depuis 1970 constitue une importante mine de données statistiques, per-mettant également de faire le point sur la situation et l'évolution économique de l'artisanat.

Il en ressort que le nombre d'entreprises monte de 131 unités entre les années 2004 et 2005 pour s'établir à quelque 4.260 entreprises. Ceci constitue le nombre le plus élevé d'entreprises enregistré depuis les années 70.

L'emploi, quant à lui, affiche une hausse de 400 per-sonnes, de sorte que l'artisanat occupe en 2005 55.255 salariés.

Augmentation de la taille moyenne des entreprises – hausse du nombre de sociétés au détriment des entre-prises individuelles

Deux évolutions structurelles méritent d'être soulignées au regard des données historiques:
· En 25 ans la taille moyenne des entreprises a doublée : si en 1980 l'entreprise artisanale occupait en moyenne 7 personnes, elle en emploie désormais 14.
· Le statut juridique des entreprises a fondamentale-ment changé : ainsi, la part des sociétés passe de 18% en 1980 à 67% en 2005.

Consultez et téléchargez les données sur l'artisanat

Sur le site www.cdm.lu de la Chambre des Métiers vous pouvez désormais consulter plus en détail les données sur l'emploi et le nombre d'entreprises et télécharger sous la rubrique «Chiffres clés » les séries de données pour la période 1970-2005.