ENTREPRISES & STRATÉGIES — Finance & Légal

Nouvelle équipe de direction 

Catherine Baflast remplace Cindy Arces chez PwC Legal



Catherine Baflast (à gauche en compagnie de Cindy Arces, ancienne managing director) veut faire de PwC Legal un cabinet innovant, développer le concept d’«avocat-entrepreneur» et être à la pointe de la digitalisation. (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

Catherine Baflast (à gauche en compagnie de Cindy Arces, ancienne managing director) veut faire de PwC Legal un cabinet innovant, développer le concept d’«avocat-entrepreneur» et être à la pointe de la digitalisation. (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

Au terme de son mandat à la tête du cabinet PwC Legal, Cindy Arces passe le relais à Catherine Baflast, qui devient managing partner à compter du 1er octobre. Un changement dans la continuité, préparé depuis plusieurs mois.

Cindy Arces a été nommée managing partner en 2018 pour un mandat de 4 ans au sein du cabinet devenu, depuis, PwC Legal. Au terme de celui-ci, elle a estimé qu’il était temps pour elle de passer la main à une autre personne. «Un changement de management est un élément qui n’a rien d’inhabituel dans la vie d’une firme. J’ai toujours considéré qu’il était sain pour un cabinet qu’un nouveau dirigeant apporte régulièrement son énergie et son enthousiasme pour incarner une vision nouvelle. Je suis fière du travail que nous avons accompli lors de mon mandat, notamment avec l’entrée du cabinet dans le réseau PwC. Et c’est maintenant au tour de Catherine de projeter le cabinet vers 2025.»

Tirant le bilan de son expérience, Cindy Arces estime que son passage à la tête de la firme lui a permis de développer des compétences managériales qui n’étaient pas ses compétences initiales. Et si, pour elle, ce poste fut une étape importante dans sa carrière, elle se dit heureuse désormais de «donner la priorité au service de [s]es clients».

Ce nouveau chapitre dans la vie de PwC Legal s’inscrit dans la continuité.

La nouvelle managing partner, Catherine Baflast , a débuté dans la société – qui s’appelait encore MNKS – en 2002 en tant que juriste. Elle a été cooptée en tant qu’associée en 2010 et dirige depuis 2018 la pratique Corporate du cabinet. Métier qui pèse pour plus de la moitié de l’activité du cabinet. Elle a aussi fait partie des associés qui ont porté le projet d’adhésion au réseau PwC qui a abouti en décembre 2018. «Elle a une connaissance et une expérience approfondies du marché luxembourgeois. C’était une candidate de choix pour le poste», explique Cindy Arces. Catherine Baflast est spécialisée dans tous les aspects du droit des sociétés, y compris le droit des fusions-acquisitions et le private equity. Elle supervise également la gestion du risk management de la firme.

Déployer la stratégie PwC Legal 2025

C’est à elle que va incomber la tâche de déployer la stratégie PwC Legal 2025, élaborée ces derniers mois et que l’on pourrait résumer ainsi: «conduire les clients de la complexité à l’exécution».

«Dans un contexte de monde des affaires qui est de plus en plus complexe, face à une réglementation qui est toujours plus importante, notre raison d’être est d’imaginer, de planifier et de délivrer des solutions innovantes pour aider nos clients à naviguer dans cette complexité. En tant qu’experts du droit, on se doit de mettre en place des solutions qui ont plusieurs dimensions et qui incluent les aspects financiers, fiscaux, sociaux et réglementaires.» Une démarche largement inspirée de la stratégie globale du réseau PwC. Réseau sur lequel PwC Legal peut s’appuyer. «L’interaction que nous pouvons avoir avec les bureaux et les disciplines au sein du réseau PwC est vraiment une valeur ajoutée inestimable que l’on a proposée à nos clients. Cette approche nous permet vraiment d’appréhender les problématiques et les situations des clients avec un prisme beaucoup plus large et d’anticiper toutes les opportunités de croissance et de contrôler les risques connexes.»

Trois chantiers

Au quotidien, Catherine Baflast va se trouver devant trois grands chantiers: d’abord, focaliser son offre de services sur les matières qui concourent positivement à la réussite de ses clients et maximisent les forces de la plateforme PwC. Principalement les domaines du corporate, de la finance, des fonds d’investissement, de la propriété intellectuelle et des nouvelles technologies.

Le deuxième chantier qui va retenir toute l’attention de la nouvelle managing partner sera de développer les compétences des collaborateurs du cabinet et de valoriser leurs parcours par la promotion de l’idée d’«avocat-entrepreneur», professionnel du droit et conseiller d’affaires pleinement impliqué et sensibilisé aux projets de croissance des clients. «Pour servir nos clients, nos collaborateurs ne doivent pas seulement être des spécialistes du droit, mais doivent aussi disposer d’une culture orientée business, de compétences en project management et de qualités relationnelles et d’écoute qui feront d’eux des interlocuteurs de premier rang pour les chefs d’entreprise qui sont nos clients.» 

Le dernier chantier est celui de la digitalisation de la firme «pour servir ses clients avec plus d’efficacité et d’échanges collaboratifs».

Pour l’aider dans ces tâches, Audrey Rustichelli a été nommée deputy managing partner. Dotée d’une solide expérience, notamment du marché luxembourgeois, «et d’un authentique talent de développeur», elle secondera Catherine Baflast spécifiquement sur les questions de développement commercial, de branding et de marketing.