PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Marchés financiers

Réunion des gouverneurs

La BCE prolonge les taux bas de six mois



245251.jpg

Mario Draghi mènera le combat contre la faible inflation jusqu’à la fin de son mandat. (Photo: Shutterstock)

Pas de chance pour les banques, la BCE a décidé de repousser d’au moins six mois la remontée éventuelle des taux d’intérêt. Rendez-vous à l’été 2020, pas avant.

Réuni à Vilnius, en Lituanie, le conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne a décidé de repousser une nouvelle fois une éventuelle remontée des taux d’intérêt. Bloqués, selon les déclarations du président Mario Draghi, jusqu’à la fin de l’année 2019, ils ne devraient pas subir de changement à la hausse avant la fin du premier semestre 2020.

Les banques continueront donc à payer des intérêts négatifs de 0,40% pour le placement de leurs liquidités auprès de la BCE pendant au moins un an.

La BCE continue à réagir à la faiblesse de l’inflation, qu’elle n’est toujours pas parvenue à faire remonter durablement, et aux risques qui pèsent sur l’économie internationale. En mai, l’inflation a atteint 1,2% sur un an contre 1,7% en avril.

Au cours de sa traditionnelle conférence de presse, Mario Draghi a rehaussé les prévisions économiques pour l’année 2019. Il parle de 1,2% en zone euro contre 1,1% lors de l’évaluation précédente. Pour 2020, par contre, il se montre moins optimiste: 1,4% contre 1,6% auparavant.

Mais le président, qui quittera l’institution de Francfort en octobre prochain, note que les données économiques restent assez bonnes en zone euro. Il a aussi admis qu’au cours de la réunion, certains gouverneurs ont évoqué l’idée de réduire encore les taux actuels.