POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Loi Covid

L’assouplissement du 2G+ et de l’isolement voté



Les députés ont de nouveau voté l’assouplissement de la loi Covid. Il vise à adapter les délais d’isolement et le régime 2G+. (Photo: Mike Zenari/Archives)

Les députés ont de nouveau voté l’assouplissement de la loi Covid. Il vise à adapter les délais d’isolement et le régime 2G+. (Photo: Mike Zenari/Archives)

La majorité des députés ont voté pour l’adoption de la nouvelle loi Covid. Elle dispense de test les personnes ayant un schéma vaccinal complet depuis moins de six mois ou guéries du Covid-19 dans les établissements sous 2G+ et réduit leur durée d’isolement à six jours, si elles sont testées positives.

Une nouvelle fois, les députés ont voté, mardi 11 janvier, la dernière version de la loi Covid. Adoptée grâce aux voix de la majorité, l’opposition ayant voté contre.

Elle fixe tout d’abord la durée de validité du certificat de vaccination à neuf mois ou 270 jours, s’accordant avec la Commission européenne. À compter à partir de la dernière dose reçue dans le cadre de la primovaccination. Le délai pour les personnes ayant reçu leur dose de rappel est quant à lui illimité.

Le régime 2G+ est également assoupli. Si, jusqu’ici, un test était obligatoire en plus du vaccin pour les personnes qui n’avaient pas reçu leur booster, la loi dispense de test également les personnes disposant d’un schéma vaccinal complet, mais cette fois, de moins de 180 jours, soit six mois – et non neuf comme dans la recommandation européenne. Les personnes disposant d’un certificat de rétablissement pourront elles aussi échapper au test du régime 2G+.

La durée d’isolement des personnes testées positives au Covid-19 est quant à elle réduite à six jours si ces dernières disposent d’un schéma vaccinal complet dont la date d’établissement remonte à moins de six mois, si elles ont été rétablies d’une infection au Covid-19 durant les six derniers mois ou si elles ont reçu leur booster. Une condition, toutefois: réaliser deux tests antigéniques rapides les cinquième et sixième jours, et ceux-ci doivent être négatifs. Pour les autres, la durée d’isolement reste fixée à 10 jours.

Une demande de dispense du second vote a été introduite. L’entrée en vigueur du texte est prévue le jour suivant sa publication au Journal officiel du Grand-Duché de Luxembourg, selon le résumé du dossier publié sur le site de la Chambre des députés.