PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Banques

Plan de licenciement

305 emplois menacés chez RBC à Belval



226 postes permanents et 79 consultants externes sont menacés de disparaître à compter de janvier 2020. (Photo: Olivier Minaire/Archives Paperjam)

226 postes permanents et 79 consultants externes sont menacés de disparaître à compter de janvier 2020. (Photo: Olivier Minaire/Archives Paperjam)

Un plan de licenciement serait en cours chez RBC Investor & Treasury Services, filiale de l’une des plus grandes banques canadiennes, qui emploie 1.170 employés et 320 consultants au Luxembourg.

Alors qu’un premier plan social avait entraîné la suppression de 210 emplois en 2013 , RBC Investor & Treasury Services, installée à Belval, s’apprête à réaliser un nouveau plan de licenciement, selon le Luxembourg Times.

226 postes permanents et 79 postes de consultants externes sont menacés de disparaître à compter de janvier 2020. RBC Investor & Treasury Services, filiale de l’une des plus grandes banques canadiennes, compte au total un effectif de 1.170 employés permanents et 320 salariés externes au Luxembourg.

Une amende de la CSSF

«Dans la mesure du possible, la suppression de postes sera gérée via des départs naturels et des redéploiements. Tous les employés touchés seront traités équitablement, respectueusement et conformément aux valeurs de RBC», a expliqué une porte-parole au Luxembourg Times.

La banque avait pourtant réalisé un chiffre d’affaires annuel record sur le dernier exercice et augmenté son chiffre d’affaires dans les services d’actifs au Luxembourg. En juillet dernier, la Commission de surveillance du secteur financier «avait infligé à la société une amende de 120.000 euros pour avoir licencié son chief risk officer sans l’accord du conseil d’administration, en violation du droit communautaire», ajoute le Luxembourg Times.