POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Soutien européen

128 millions pour amortir le choc du Brexit



Suite au Brexit, de nombreuses entreprises doivent faire face à des coûts supplémentaires, notamment en lien avec de nouveaux contrôles douaniers. (Photo: Shutterstock)

Suite au Brexit, de nombreuses entreprises doivent faire face à des coûts supplémentaires, notamment en lien avec de nouveaux contrôles douaniers. (Photo: Shutterstock)

Le Conseil européen a donné, ce mardi, son approbation à la mise à disposition d’un fonds devant servir aux États membres afin de faire face aux effets négatifs du Brexit. Le Luxembourg peut prétendre à disposer de 128.475.124 euros.

Pour aider les entreprises privées et publiques à supporter les effets du Brexit, le Conseil européen a donné son approbation, ce mardi, à la mise à disposition d’une réserve d’ajustement dotée de plus de 5 milliards d’euros. «Ce fonds soutiendra les régions, les secteurs et les communautés les plus durement touchés afin de leur permettre de couvrir des coûts supplémentaires, de compenser des pertes ou de pallier d’autres effets économiques et sociaux défavorables résultant directement du retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne», explique le communiqué du Conseil européen.

Le Luxembourg aura droit à 128.475.124 euros de cette enveloppe. Soit plus que ce qui avait été annoncé au mois de mai dernier.

Suite au Brexit, les entreprises ont en effet pu être confrontées à des perturbations des flux commerciaux, ou devoir assumer de nouveaux coûts engendrés par des contrôles douaniers et des procédures administratives.

Une liste non exhaustive de mesures éligibles

Instrument d’urgence et ponctuel, la stratégie de son établissement prévoit de laisser les États membres de l’UE disposer «de la flexibilité nécessaire pour décider des meilleures mesures à prendre afin de pallier les diverses conséquences négatives». Dès lors, développe encore le Conseil, il est prévu «une liste non exhaustive de mesures éligibles».

La réserve financera des mesures introduites entre le 1er janvier 2020 et le 31 décembre 2023. Elle dispose de 5,4 milliards d’euros. La répartition se fera principalement selon l’importance des échanges avec le Royaume-Uni, de la pêche dans la zone économique exclusive britannique et des relations de voisinage pour les régions maritimes frontalières au Royaume-Uni.

Le Luxembourg aura droit à 128.475.124 euros de cette enveloppe.

Déjà approuvé par le Parlement européen, voté en plénière, le règlement de cette réserve a terminé son parcours législatif et sera en application dès sa publication au Journal officiel de l’Union européenne.