LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Sorties

Luxembourg City Film Festival

Une 10e édition pour le LuxFilmFest



«Promising Young Woman» sera projeté à l’ouverture du Luxembourg City Film Festival 2020. (Photo: Merie Weismiller Wallace, Focus Features)

«Promising Young Woman» sera projeté à l’ouverture du Luxembourg City Film Festival 2020. (Photo: Merie Weismiller Wallace, Focus Features)

Le Luxembourg City Film Festival célèbre cette année sa 10e édition. Une édition anniversaire donc, qui est marquée par une programmation de haute volée, avec des invités de grande renommée et plein d’événements qualitatifs. De quoi ravir les amateurs de grand écran.

N’attendez pas ici de trouver le programme exhaustif, cela serait impossible tant la programmation de cette 10e édition du Luxembourg City Film Festival est dense et multiple. Du 5 au 15 mars prochains se déroulera donc une nouvelle édition de ce festival qui, année après année, a su prendre de l’ampleur, gagner en qualité et toucher un public toujours plus large. Elle sera présidée par la réalisatrice franco-iranienne Marjane Satrapi.

Une sélection officielle qui gagne en qualité

Parmi les nouveautés, on relève l’introduction d’un processus de présélection, réalisée par deux spécialistes – enseignants et journalistes – aidés dans leur tâche par le conseiller artistique Boyd van Hoeij. «Grâce à ce travail, les membres du comité artistique ont pu se concentrer sur la matière la plus qualifiée», a expliqué Alexis Juncosa, directeur artistique du LuxFilmFest. Ce qui n’a pas empêché toutefois les membres du conseil artistique de visionner près de 300 films. Un travail qui se voit, puisque la sélection promet de belles découvertes, notamment le film d’ouverture, «Promising Young Woman» d’Emerald Fennell, qui vient tout juste d’être présenté au Sundance, «un ‘revenge movie’ qui se positionne comme un manifeste post #MeToo signé par l’actrice de ‘The Crown’ également réputée pour avoir été la ‘showrunner’ de la saison 2 de la série ‘Killing Eve’», dévoile Alexis Juncosa.

La soirée de remise des prix sera l’occasion de découvrir «Yalda, la nuit du pardon», l’histoire d’une femme iranienne condamnée à mort qui doit obtenir le pardon de ses accusateurs via une émission de télé-réalité.

En clôture, «True History of the Kelly Gang» présente une adaptation punk de la vie de Ned Kelly, l’un des hors-la-loi les plus célèbres d’Australie qui avait pour habitude de faire ses coups en robe ou en armure.

Dans la sélection officielle, on relève: «Effacer l’historique» de Benoît Delépine et Gustave Kerven, qui seront présents pour présenter leur film; «Ema» du Chilien Pablo Larrain; ou encore «Bait», récompensé aux récents Bafta et qui fait sensation actuellement au Royaume-Uni.

En sélection officielle hors compétition, on soulignera la programmation de «Dreamland» au casting d’exception (Margot Robbie, Finn Cole, Travis Fimmel) et à l’esthétique hyper maîtrisée; «Énorme», le nouveau film de la fantasque Sophie Letourneur; ou «Wrinkles the Clown», film d’horreur de comédie documentaire qui sera à la fois projeté en salle et dans un lieu tenu secret!

Un jury de haute volée

Pour départager les films en compétition, le jury sera présidé par Marjane Satrapi, à la fois auteur de bande dessinée («Persepolis», «Poulet aux prunes») et réalisatrice. Elle présentera, à l’occasion du festival, son nouveau film –très attendu – «Radioactive», consacré à Marie Curie et aux conséquences sociétales des découvertes qu’elle réalisa avec son mari.

Elle sera accompagnée par Mike Newell qui n’est autre que le réalisateur de «Quatre mariages et un enterrement», «Harry Potter et la Coupe de Feu», «Donnie Brasco» ou «Prince of Persia». L’acteur luxembourgeois Luc Schiltz fait également partie des personnalités confirmées en tant que membres du jury.

Les autres événements à ne pas manquer

Aux côtés des films en compétition officielle, on retrouvera bien entendu la compétition documentaire, la sélection de nouveaux films «Made in/with Luxembourg», mais aussi des master class avec le cinéaste Costa-Gavras. On retrouvera aussi des expositions (place Guillaume II, Cercle Cité), un quartier général au Casino Luxembourg avec un «pub fiction», et le pavillon de réalité virtuelle qui prend désormais place au sein de Neimënster.

Cette édition sera l’occasion de dévoiler une nouveauté importante pour le secteur, à savoir que les membres d’Europa International, organisation européenne des distributeurs internationaux, et les fondateurs d’Europa Film Festivals pourront assister au LuxFilmFest pour des rencontres et échanges professionnels. Ils pourront par exemple assister à des pitchs d’œuvres luxembourgeoises afin de faciliter l’acquisition et la circulation de ces œuvres. Enfin, la Closing Party se déroulera le 14 mars et est ouverte aux détenteurs d’un Pass Festival. 

Luxembourg City Film Festival , du 5 au 15 mars 2020.  Pass Festival à 35€, tickets individuels à 7€ .