PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Fonds

Acquisition

Vistra conclut un accord d’achat avec Leydin Freyer



L’accord est soumis à l’approbation de l’Australian Foreign Investment Review Board et verra les opérations de la société doubler. (Photo: Shutterstock)

L’accord est soumis à l’approbation de l’Australian Foreign Investment Review Board et verra les opérations de la société doubler. (Photo: Shutterstock)

Vistra a déclaré avoir conclu un accord de vente et d’achat avec l’australien Leydin Freyer. De quoi doubler le volume de ses opérations.

Vistra, fournisseur de conseils d’expert et de soutien administratif aux clients des fonds, des entreprises, des marchés de capitaux et de la gestion privée, a annoncé, le 9 septembre, la signature d’un accord de vente et d’achat (SPA) avec Leydin Freyer, une société de services de gouvernance d’entreprise, de comptabilité et de secrétariat d’entreprise, basée en Australie.

Avec près de 5.000 professionnels dans plus de 45 juridictions, l’accord – qui est soumis à l’approbation du Conseil australien d’examen des investissements étrangers – doublera la taille des opérations de Vistra en Australie et étendra sa présence dans les deux plus grandes villes d’Australie, Sydney et Melbourne, où Leydin Freyer est également basé.

«Nous sommes ravis de cette opportunité de réunir deux organisations où il existe un fort alignement culturel basé sur des valeurs pour fournir un service supérieur à nos clients», a déclaré Jonathon Clifton, directeur général régional de Vistra, Asie-Pacifique.

Melanie Leydin, fondatrice et directrice générale de Leydin Freyer, a décrit l’accord comme une opportunité d’accéder à de «nouvelles possibilités pour nos clients et collègues», qui pourront accéder au réseau mondial de Vistra. Le communiqué de presse indiquait également que le directeur général Simon Davis resterait dans l’entreprise et rejoindrait Vistra.

Vistra emploie une centaine de personnes dans ses bureaux luxembourgeois du Kirchberg.

Cet article a été écrit pour  Delano , traduit et édité pour Paperjam.