BRAND VOICE — LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Foodzilla

FOODZILLA

Vins biodynamiques: l’alternative naturelle



Le vin biodynamique est un vin pour lequel les cépages n’ont reçu aucun traitement chimique ni désherbant. (Photo: Wengler Châteaux & Domaines) 

Le vin biodynamique est un vin pour lequel les cépages n’ont reçu aucun traitement chimique ni désherbant. (Photo: Wengler Châteaux & Domaines) 

Après l’arrivée du label Bio, la viticulture connaît aujourd’hui une seconde évolution avec la biodynamie. Ce mouvement marque un retour aux valeurs traditionnelles du travail de la terre, des vignes, et permet d’obtenir des vins aux arômes potentiellement plus francs et naturels. Des produits de qualité que reconnaissent et proposent les experts de Wengler Châteaux & Domaines à leurs clients.

Depuis 2012, un vin est dit biologique s’il correspond au respect de bonnes pratiques dans toute la chaîne de production et de vinification. Les règles de production de vin bio sont présentes dans un cahier des charges officiel européen et interdisent certaines pratiques, comme le désherbage chimique ou l’utilisation de produits de synthèse.

La production de vins bio s’est accentuée via l’arrivée de la biodynamie, qui n’est autre qu’une démarche encore plus poussée. Le vin biodynamique est un vin dont les cépages n’ont reçu aucun traitement chimique ni désherbant. La terre, soumise aux influences astrales, est travaillée avec des techniques naturelles en utilisant des engrais naturels, tels que la bouse de vache ou les plantes. Une telle pratique considère que le développement de la vigne et la dynamique du sol doivent être liés aux cycles lunaires, qui interviennent jusque dans les vinifications, lors, par exemple, des soutirages et mises en bouteille, tout comme l’agriculteur choisira le meilleur jour et les meilleures conditions pour planter et récolter ses semences. 

Plusieurs certifications encadrent à ce jour les vins biodynamiques. Les mentions «Vin issu de raisins Demeter», «Vin Demeter» ou encore «Biodyvin» garantissent le respect de ces techniques. Ces certifications demandent de gros efforts de la part des vignerons. Ainsi, il faut d’abord être «en bio» pendant trois ans, ensuite, il faut quatre années de conversion à la biodynamie et, seulement après contrôle, le label Biodyvin peut être apposé.

Enfin, la 3e classification, que l’on appelle «vin naturel», apparaît comme l’étape ultime dans la production des vins biologiques et des vins biodynamiques. Les raisins sont cueillis en vendanges manuelles et vinifiés sans produit de synthèse ou chimique, comme le soufre, et avec un minimum d’intervention humaine en cave.

Plus un vin tend vers la 3e catégorie, plus son taux de soufre est faible.

Précisons aussi que n’importe quel domaine peut aujourd’hui se convertir à la biodynamie. Ce n’est pas l’apanage de quelques petits producteurs reculés dans leurs campagnes. Prenons, pour exemple, celui qui est considéré comme le meilleur vin de Bourgogne et l’un des meilleurs vins au monde: la Romanée-Conti, qui est en biodynamie.

Les vins biodynamiques sont-ils meilleurs? Qu’en est-il de leur garde? 

Par le travail du sol, de la vigne, et par une vinification la plus naturelle et respectueuse de l’environnement possible, la biodynamie donne potentiellement des vins d’une précision et d’une complexité aromatiques plus marquées. Les vins biodynamiques, quand ils sont bien faits, apportent fraîcheur, minéralité, droiture, et donnent une expression du terroir plus authentique. Ils ont un côté plus vivant et des caractéristiques gustatives.

Chez Wengler Châteaux & Domaines, importateur exclusif de grandes maisons de vins et spiritueux, près de 40% des vins du portfolio sont classés en vins biologiques/biodynamiques. On peut citer le Clos de la Coulée de Serrant de Nicolas Joly, dans la Loire, un des pionniers du mouvement biodynamique, le Château Romanin en Baux-de-Provence, Krier-Welbes au Luxembourg, le Domaine Trapet en Bourgogne, André et Mireille Tissot dans le Jura et Heinrich en Autriche. On trouve également le champagne Bedel 2010 Âme de la Terre en Magnum ou le Château-Chalon «La Vasée» 2009 de chez André et Mireille Tissot. Une tendance à la hausse qui se confirme avec la conversion de certains spiritueux, tels que la cachaça Abelha, nouvelle venue dans la gamme Wengler.

Comme pour les vins traditionnels, les vins biodynamiques peuvent se conserver, afin d’étoffer leur palette aromatique. Marquant un retour à des valeurs traditionnelles et favorisant une production plus naturelle encore, les vins biodynamiques prolongent les règles déjà établies par le label Bio. Ces vins élargissent l’offre disponible pour le consommateur, tout en lui proposant une alternative de qualité.

Découvrez nos vins biodynamiques ici .