LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Habitat

Architecture – Logement collectif

Urbain, mais domestique



Pour la conception d’un ensemble résidentiel de 109 unités au Kiem Ouest, le bureau parisien Petitdidierprioux Architectes, aidé par iPlan by Marc Gubbini Architectes et CLI pour le promoteur investisseur, a dû se jouer de la déclivité des lieux. Avec une attention portée sur les entrées.

Appelez-le «lot 2». C’est dans le quartier du Kiem, au Kirchberg, que les architectes Cédric Petitdidier et Vincent Prioux ont réalisé pour BPI Luxembourg (maître d’ouvrage) un ensemble résidentiel composé de deux immeubles au caractère urbain, en front du boulevard Pierre Frieden, et de trois résidences au caractère plus domestique, en cœur d’îlot.

Lancées suite à un concours organisé par le Fonds Kirchberg, les constructions sont réalisées avec une ossature en béton. Les façades sont principalement réalisées en enduit, mais avec un socle en pierre et des touches de bois.

La façade arrière est beaucoup plus accidentée, avec un important jeu au niveau des balcons, qui avancent en ligne brisée, donnant du rythme à cette longue façade.

Les sas d’entrée, positionnés côté boulevard, sont généreux dans leurs volume et surface, traversants vers le jardin arrière, et bénéficient ainsi d’une longue perspective visuelle et d’un apport abondant en lumière naturelle.

«Nous souhaitons donner de l’importance aux entrées de nos immeubles, car ce sont des espaces de sociabilité. Les logements commencent dès la porte sur la rue. C’est aussi pour cela que nous avons souhaité traiter de manière paysagère les seuils des entrées collectives», explique Cédric Petitdidier. Ce travail a été confié au paysagiste Erik Dhont, qui a utilisé la brique pour créer des pas japonais au niveau des entrées, apportant une tonalité plus douce.

Le local à vélos n’est pas remisé en sous-sol difficile d’accès mais est placé directement au niveau de la rue, dans un espace avec de la lumière naturelle pour un usage quotidien.

Le premier étage de ces immeubles est occupé par l’étage haut des duplex (pour les chambres), alors que les pièces à vivre se déploient en dessous, vers le jardin en cœur d’îlot. Les autres étages supérieurs accueillent les appartements qui profitent tous d’une double ou triple orientation, ainsi que d’un espace extérieur privatif.

Les petits immeubles de l’intérieur de l’îlot, seulement hauts de quatre étages, présentent les mêmes caractéristiques pour les espaces communs. Les appartements ont, quant à eux, des plans en U, et sont articulés autour d’une loggia.