LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Sorties

L’agenda du week-end

Du théâtre, des expositions pointues, des bijoux éthiques et des étoiles



Samedi et dimanche, les amateurs de théâtre pourront découvrir la co-création «Truckstop» du Kinneksbond et du Théâtre du Centaure. (Photo: Bohumil Kostohryz)

Samedi et dimanche, les amateurs de théâtre pourront découvrir la co-création «Truckstop» du Kinneksbond et du Théâtre du Centaure. (Photo: Bohumil Kostohryz)

Chaque samedi, Paperjam dégote pour vous les meilleurs événements populaires et culturels à ne pas louper pendant le week-end. Cette semaine: l’art sous différentes formes, une pièce à ne pas louper, une conférence très mode et un documentaire préventif.

Pour débuter avec un peu de culture maligne, la galerie Erna Hecey profite de l’intervalle entre deux expositions pour s’intéresser au format livre et à la manière dont la culture contemporaine peut être interprétée et mise en valeur par le medium éditorial. Ce samedi, de 15h à 19h, le collectif artistique Little Warsaw y propose ainsi une présentation signature de son dernier ouvrage, «Seems». Réservations souhaitées via  office@ernahecey.com .

Autre galerie, autre artiste à ne pas manquer, avec les derniers jours de l’exposition «Je ne peindrai plus de fleurs vu que l’homme a mangé la Terre», de l’artiste Grégory Durviaux, chez Nosbaum Reding Projects . Né en 1975 à Bruxelles, Grégory Durviaux vit et travaille entre Bruxelles et Luxembourg, et a participé cette année à l’exposition «Stranger Things» du FRAC Poitou-Charentes. Il n’avait pas exposé chez Nosbaum Reding depuis 2016.

La création théâtrale luxembourgeoise n’est pas en reste ce week-end, avec une création du Théâtre du Centaure et du Kinneksbond: « Truckstop » de Lot Vekemans, mise en scène par Daliah Kentges. Katalijne, une adolescente souffrant d’hyperactivité, vit seule avec sa mère, qui dirige un bar routier peu fréquenté en milieu rural. Les jours, semaines et mois se suivent et se ressemblent… jusqu’à l’arrivée du camionneur Remco, dont Katalijne tombe amoureuse. Mais l’idylle des deux jeunes gens va rapidement se heurter aux attentes d’une mère désillusionnée… Pour des raisons de capacité d’accueil et de respect des mesures sanitaires, c’est le Kinneksbond de Mamer qui accueillera la pièce, ce samedi 10 octobre à 20h, et dimanche 11 à 18h30.

Pour les féru(e)s de mode responsable, Fashion Revolution et Byoo Store organisent un nouvel événement issu du cycle «Smart Casual Talks» et invitent des entrepreneurs à discuter de mode, de durabilité, d’innovation et des interactions possibles entre celles-ci. Pour cette édition, c’est la joaillerie qui est mise à l’honneur, grâce à un panel de trois professionnelles expertes: Katrin Beljaev, fondatrice de la marque éponyme, Evelyn Holzeis, fondatrice d’Eiv Jewelry, et Stephanie Santos, fondatrice de la marque éponyme. Un événement qui a lieu ce samedi à 18h à la Maison Breedewee, avec des places physiques limitées, mais un accès online à la conférence!

Du côté de Villerupt, sur le site des anciennes carrières de Micheville, le Centre de sauvegarde de la faune lorraine (CSFL) propose, samedi soir, de 19h30 à 22h, un rassemblement entre naturalistes et astronomes , réunis le temps d’une soirée pour découvrir insectes et étoiles… Il s’agit là du premier programme de sciences participatives liant astronomie et biodiversité au sein d’une même enquête. Les observations récoltées sur cette soirée permettront de renseigner les bases de données et d’estimer le degré de pollution du ciel nocturne local. Réservations obligatoires!

Enfin, au Kinepolis Luxembourg, le festival de cinéma CinEast – qui a pour vocation chaque année de faire connaître au Grand-Duché la culture cinématographique des pays d’Europe de l’Est – propose, dimanche à 19h,  un événement exceptionnel mêlant 7 e  art et sensibilisation aux dangers d’internet . La diffusion du documentaire «Caught in the Net» de Vít Klusák et Barbora Chalupová sera suivie par un débat sur les cyberviolences faites aux jeunes personnes, en présence des réalisateurs et de deux expertes du Kanner-Jugendtelefon, Barbara Gorges-Wagner et Sally Stefanie.