POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Bilan du week-end

Les soins intensifs ont connu un pic le 6 novembre



Les hôpitaux du pays restent sous tension, même si cette dernière a légèrement diminué samedi. (Photo: Shutterstock)

Les hôpitaux du pays restent sous tension, même si cette dernière a légèrement diminué samedi. (Photo: Shutterstock)

Le Luxembourg a connu un pic des hospitalisations en soins intensifs à 41 personnes, vendredi. Samedi, le nombre est revenu à 36, alors que le nombre de personnes hospitalisées est en très légère diminution.

Près de 1.250 nouveaux cas positifs ont été annoncés par le ministère de la Santé, ce week-end, pour les journées de vendredi et samedi (675 et 570). Au total, plus de 23.000 tests ont été réalisés au cours des deux journées. Des chiffres qui montrent en tout cas une certaine stabilisation des cas, même si c’est à un niveau élevé.

Bonne nouvelle, par contre, au niveau des hospitalisations qui ont légèrement reflué. Au cours de la journée de vendredi, le nombre de patients en milieu hospitalier s’est stabilisé, mais les cas en soins intensifs avaient augmenté de cinq patients pour franchir la barre des 40 cas (41).

Mais au cours de la journée de samedi, le nombre d’hospitalisations est passé de 208 à 204, et on compte cinq personnes de moins en soins intensifs (36).

Huit personnes sont aussi décédées au cours des deux dernières journées. Cinq vendredi et trois samedi. Le total de personnes décédées est désormais de 188.

Au niveau mondial, l’épidémie continue sa propagation, notamment en Europe et aux États-Unis, qui ont connu un nouveau record journalier avec plus de 123.000 infections au cours de la journée de samedi.

La France a connu plus de 86.000 nouveaux cas positifs sur la journée de samedi. La Belgique, par contre, connaît un certain reflux depuis environ une semaine avec une moyenne hebdomadaire qui revient à 10.500 cas quotidiens.