BRAND VOICE — ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

Recyclage

Revaloriser les déchets à 100%



Sophie Kirsch, Responsable Communication & Events chez Rosport.  Edouard Olszewski

Sophie Kirsch, Responsable Communication & Events chez Rosport. Edouard Olszewski

S’attaquer au plastique et aux bouteilles à usage unique représente un défi majeur, non seulement pour le pays, mais également pour le secteur de l’industrie. Rencontre avec Sophie Kirsch, Responsable Communication & Events chez Rosport. L’entreprise s’est fixé des objectifs ambitieux en termes d’écologie.

Le recyclage et la réduction des plastiques représentent un défi pour le pays. Est-ce également le cas pour votre secteur?

«En effet, il s’agit d’un défi majeur pour nous depuis 2011. Chaque année, nous sommes audités afin de nous lancer des challenges et trouver de nouvelles manières de nous améliorer d’un point de vue écoresponsable et social. Nous nous sommes notamment engagés, dans notre charte d’entreprise, pour la RSE. Celle-ci s’articule autour de quatre dimensions: économique (via le support de l’économie locale), sociale (en soutenant nos collaborateurs au travers des conditions de travail), environnementale (grâce au tri) et enfin société civile/vie sociale (en apportant notre aide aux organisations historiques et culturelles en lien avec le Luxembourg).

Qu’avez-vous mis en place pour la réduction des plastiques?

«Nous avons travaillé à différents niveaux. Dans un premier temps, nous avons réduit le poids de nos bouteilles pour économiser des tonnes de plastique et avons privilégié le PET provenant d’une entreprise locale. Dans un deuxième temps, nous avons travaillé à réduire au maximum l’utilisation de plastique vierge, en augmentant, par étapes, le taux de PET recyclé ou en utilisant d’autres matières, comme le BIO PET, sans pour autant altérer la qualité de la bouteille. Nous avons réussi à ce que les bouteilles de nos eaux soient exemptes de plastique vierge. Les bouteilles Rosport Blue et Viva sont en PET 100% recyclé. Rosport Classic, quant à elle, est fabriquée avec 75% de PET recyclé et 25% de BIO PET issu de la canne à sucre.

Les bouteilles Rosport Blue et Viva sont en PET 100% recyclé.

Sophie Kirsch,  Responsable Communication & Events,  Rosport

Depuis 2014, nous avons construit un circuit fermé et luxembourgeois avec Valorlux et Plastipak LuxPET à Bascharage, dans une optique d’économie circulaire. Valorlux est en charge de collecter nos bouteilles auprès des citoyens. Celles-ci sont triées par couleur et acheminées vers l’entreprise de transformation. Plastipak LuxPET s’occupe alors de transformer les bouteilles en granulés de PET pour créer des préformes qui sont ensuite gonflées et transportées chez nous, à Rosport. Nous n’exportons pas pour nous assurer que cette revalorisation reste locale.

Quelles sont vos ambitions pour le futur?

«Nous nous interrogeons en permanence sur les emballages que nous créons en tant qu’entreprise. Ces derniers sont aussi importants que l’eau minérale qu’ils contiennent. Année après année, nous cherchons à aller plus loin d’un point de vue énergétique, du recyclage et des nouvelles technologies, afin de revaloriser ces emballages le mieux possible.»

Envie d’en savoir plus sur notre processus? Une nouvelle plateforme permet à chacun de découvrir le voyage effectué par la bouteille PET, de la source à son retour chez nous, ainsi que les efforts écologiques entrepris par Sources Rosport:  https://products.seedtrace.org/rosport-classic