ENTREPRISES & STRATÉGIES — Immobilier

Projet hôtelier

Ambitions revues pour le Château du Bois d’Arlon



chateau2.jpg

Une annexe destinée à accueillir 20 chambres et collée à la bâtisse historique pourrait prochainement voir le jour. (Photo: CBA)

La transformation de la structure de luxe suit son cours avec un projet de création d’une annexe hôtelière. D’une capacité de 20 chambres, cette dernière permettrait non seulement d’augmenter la rentabilité de l’établissement, mais aussi de créer de nouveaux emplois.

Pour donner une seconde vie à l’établissement qu’il a racheté en 2013, Roby Schintgen continue à ne pas ménager ses efforts. Après avoir racheté les 190 hectares de terrains situés aux alentours de la bâtisse et lancé les travaux de construction d’un golf, l’entrepreneur luxembourgeois s’attaque désormais à un nouveau chantier. Celui de tripler le nombre de chambres dans le château. Roby Schintgen envisage ainsi de créer 20 nouvelles chambres pour faire passer la capacité de l’hôtel à 30 lits.

Un investissement dont le montant n’a pas été dévoilé mais qui vise à développer une activité actuellement sous-dimensionnée. Et donc à la rentabiliser. Car même si le site et le restaurant sont loués pour le moment de manière sporadique dans le cadre d'événements privés, l’équilibre financier n’est pas encore à l’ordre du jour. Pour y parvenir, l’entrepreneur entend donc mettre sur pied une annexe qui se situera dans le prolongement de la bâtisse historique rénovée. Le nouvel ensemble étant destiné à fonctionner de manière indépendante, en lien avec le restaurant.

«Pour l’instant, les locations événementielles permettent de couvrir à peine les frais. Demain? Je le répète, je le fais pour le plaisir et pas pour l’argent. Si je parviens à équilibrer, je serai content», indique Roby Schintgen, cité par Le Soir. Conséquence directe de cette annonce, des dizaines d’emplois pourraient être créés. Une trentaine pour l’activité hôtellerie, selon les estimations du quotidien belge. Ce à quoi s’ajouterait une quinzaine de postes pour assurer le fonctionnement du futur golf, qui doit être inauguré en 2017.