ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Melanie Delannoy et Ana Wiscour-Conter 

«Recovery Awards: pour que les bons exemples soient source d’inspiration»



Ana Wiscour-Conter et Melanie Delannoy invitent toutes les entreprises qui ont su rebondir face à la crise à poser leur candidature. (Photo: Maison Moderne)

Ana Wiscour-Conter et Melanie Delannoy invitent toutes les entreprises qui ont su rebondir face à la crise à poser leur candidature. (Photo: Maison Moderne)

La crise sanitaire a été un choc extrêmement brutal pour nombre d’entreprises, grandes ou petites. Mais aussi source de résilience ou d’innovation. Via ses Recovery Awards, le Paperjam + Delano Business Club souhaite mettre les meilleurs exemples en valeur, pour que ceux-ci soient source d’inspiration. Les candidatures sont attendues dès maintenant.

Pourquoi des «Recovery Awards», alors que la crise sanitaire n’est pas encore terminée?

Melanie Delannoy (directrice Paperjam + Delano Business Club). – «Depuis le début de la pandémie, on a pu découvrir, notamment via Paperjam et Delano, que les entreprises du pays, de toutes tailles, étaient évidemment touchées. Mais aussi que nombre d’entre elles ont eu recours à l’innovation, la résilience, la digitalisation, pour faire face à la réalité du moment et se réinventer. Les Recovery Awards poursuivent un double but: d’une part, récompenser les meilleures initiatives, et, d’autre part, les mettre en avant afin qu’elles servent de modèle, qu’elles soient source d’inspiration.

Ana Wiscour-Conter (directrice adjointe Paperjam + Delano Business Club). – «Cela fait plusieurs mois que ce projet est en chantier chez Maison Moderne. S’il est vrai que la crise n’est pas finie, nous pensons que le moment est venu de donner de l’espoir, de garder un esprit positif en donnant en effet de la visibilité à ce qui se fait de bien dans le pays.

La volonté est donc d’être très positif?

M.D. «Oui, les entreprises qui nous intéressent sont donc celles qui ont trouvé de nouvelles solutions. Les Recovery Awards ne sont pas là pour récompenser des sociétés qui ont ‘simplement’ échappé à la faillite grâce à des aides, mais pour valoriser leur capacité de rebond face aux circonstances. Le but n’est pas non plus de mettre dans la lumière certaines entreprises pour juste leur donner un coup de boost commercial.

Pour un CEO ou un administrateur, obtenir un Recovery Award sera une manière de valoriser tout son personnel et son travail, car, dans les entreprises, les réponses à la crise ont souvent été un travail d’équipe.
Melanie Delannoy

Melanie Delannoy,  directrice,  Paperjam + Delano Business Club

Qui peut concourir à ces Recovery Awards, et comment postuler?

A.W.-C. – «Toutes les entreprises qui le souhaitent le peuvent, peu importe leur taille, puisque plusieurs catégories sont définies en fonction du nombre d’employés. Une PME ne doit donc pas avoir peur de déposer son dossier alors qu’un géant industriel l’a fait aussi. Les dossiers de candidature sont à remplir sur le site  recoveryawards.paperjam.lu . Nous avons aussi défini quatre catégories: innovation, digitalisation, résilience et solidarité. À chaque entrepreneur de voir dans laquelle il candidate.

M.D. – «Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 15 juin. Les 50 premières entreprises qui sauteront le pas seront déjà mises en valeur dans l’édition estivale de Paperjam.

Qui examinera les dossiers et attribuera les awards?

M.D. – «Un jury, déjà en grande partie constitué, mais sur lequel nous gardons un certain secret. Ses membres sont cependant des entrepreneurs, des gens de terrain, qui en connaissent la réalité et les difficultés.

Cela rapportera quoi de remporter un Recovery Award?

M.D. «Outre des récompenses que nous dévoilerons en leur temps, le gain principal sera de la visibilité médiatique dans des médias aussi pointus que Paperjam et Delano, ainsi que leurs sites web. Je pense aussi que, pour un CEO ou un administrateur, obtenir un Recovery Award sera une manière de valoriser tout son personnel et son travail, car, dans les entreprises, les réponses à la crise ont souvent été un travail d’équipe. Enfin, il y aura aussi cette satisfaction d’être reconnu pour son action et de pouvoir être une source d’inspiration.»

A.W.-C.  «Les lauréats seront dévoilés lors d’une grande cérémonie de gala le 2 décembre, que nous espérons pouvoir vivre dans les meilleures conditions possible.»

Des questions par rapport aux Recovery Awards et aux modalités d’inscription? N’hésitez pas à envoyer un mail à [email protected] .