POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Malik Zeniti (Manager du Cluster for logistics)

«L'e-commerce est un défi et une opportunité»



Malik Zeniti: «Le Findel est une plateforme très efficace, qui permettrait d’envoyer les colis très rapidement.» (Photo: Christophe Olinger / archives)

Malik Zeniti: «Le Findel est une plateforme très efficace, qui permettrait d’envoyer les colis très rapidement.» (Photo: Christophe Olinger / archives)

La Chambre de commerce prêtera ce soir son cadre à la conférence du Logistics Day durant laquelle il sera question d'e-commerce. Présentation de ce rendez-vous avec Malik Zeniti, manager du Cluster for logistics.

Monsieur Zeniti, le Cluster for logistics organise ce mardi soir sa Logistics day conference 2016 consacrée cette année à l’e-commerce et à la logistique. Pourquoi avoir choisi ce thème?

«L’e-commerce est un megatrend global et constitue aussi bien un défi qu’une opportunité pour le Luxembourg. Il n’y a pour l’instant qu’une petite partie des entreprises luxembourgeoises qui vendent en ligne et nous voulons mettre en avant les possibilités de services logistiques pour les détaillants luxembourgeois. Lors de la conférence nous voulons mettre l’accent sur les acteurs innovants en la matière en Chine. Et nous voulons souligner que ce secteur nécessite un développement intelligent des activités de manutention et de l’infrastructure numérique, sinon les entreprises à l’étranger vont l’accaparer.

En quoi – selon vous – les sociétés de l’e-commerce peuvent-elles être intéressées par celles actives dans le secteur de la logistique? Que peuvent-elles en attendre?

«Un petit nombre d’entreprises luxembourgeoises offre déjà des services spécifiques pour les entreprises d’e-commerce. Certains services sont axés sur les entreprises luxembourgeoises qui visent le marché international, d’autres aux multinationales désireuses d’utiliser nos plateformes logistiques. À la qualité s’ajoute la rapidité et le service au client donneur d’ordre. Le Findel par exemple est une plateforme très efficace, qui permettrait d’envoyer les colis très rapidement.

Comment les entreprises luxembourgeoises de la logistique doivent-elles se vendre à l’étranger pour s’assurer des parts de cet immense marché qu’est le commerce électronique?

«Le commerce électronique est un marché très compétitif dominé par des grands acteurs mais qui laisse de la place aux acteurs de niche. Les entrepreneurs luxembourgeois peuvent donc faire valoir leur savoir-faire et séduire la clientèle par leur côté international. Pour l’instant, la part des commerçants est encore relativement petite, mais l’association eCom, qui participe également à notre conférence logistique, incite les détaillants luxembourgeois à viser plus haut.

En ce qui concerne la logistique, le développement du numérique au niveau des administrations sera un avantage pour le pays quand il s’agira de dédouaner ou d’obtenir des permis et autorisations s’il ne traîne pas vis-à-vis de l’étranger. Il est important que la douane et les administrations publiques jouent leur carte avec intelligence pour que tous les atouts du Luxembourg puissent compter.»