PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Fintech

Gestion des fonds

Quatuor de poids pour FundsDLT



FundsDLT est une plate-forme pour accélérer et rendre plus efficace la distribution des fonds d’investissement. Elle est née en 2017 au Luxembourg. (Photo: Shutterstock)

FundsDLT est une plate-forme pour accélérer et rendre plus efficace la distribution des fonds d’investissement. Elle est née en 2017 au Luxembourg. (Photo: Shutterstock)

Clearstream, Credit Suisse Asset Management, la Bourse de Luxembourg et Natixis Investment Managers ont annoncé, mardi, un investissement en série A pour FundsDLT.

Les fées sont des poids lourds de la finance internationale qui se sont penchées sur le berceau d’un projet, né en 2017, de Fundsquare, filiale de la Bourse de Luxembourg, d’InTech, filiale de Post, et de KPMG: Clearstream, Credit Suisse Asset Management, la Bourse de Luxembourg et Natixis Investment Managers ont investi une série A dans FundsDLT.

Le montant n’a pas été communiqué, mais la série A d’une start-up s’exprime généralement en dizaines de millions d’euros afin de financer une forte croissance. Le communiqué de presse indique que cet argent, injecté dans cette start-up née de Fundsquare, elle-même dotée de 25 millions d’euros à sa création en 2013, servira à «renforcer sa plate-forme et accélérer son développement commercial».

La plate-forme, déjà présentée en janvier 2018 au Consumer Electronics Show de Las Vegas, est aux avant-postes de l’industrie financière et des registres distribués appuyés sur une blockchain, ici Ethereum.

«Le lancement de FundsDLT représente une étape importante dans la réalisation de notre objectif commun: promouvoir l’adoption de la blockchain et des actifs numériques dans l’ensemble du secteur financier. La Bourse de Luxembourg a joué un rôle catalyseur dans cette évolution. L’écosystème croissant de FundsDLT est très prometteur», a déclaré Robert Scharfe, directeur général de la Bourse de Luxembourg.

Pour Philippe Seyll, CEO de Clearstream Banking, «FundsDLT est une initiative internationale permettant de rationaliser un certain nombre d’activités tout au long de la chaîne de valeur de la distribution des fonds et ainsi de réduire les coûts au profit des investisseurs, quelle que soit leur domiciliation ou celle des fonds. Cet investissement marque une étape cruciale de notre stratégie numérique, et viendra compléter et renforcer notre plate-forme Vestima.»

«Nous cherchons continuellement à faciliter l’accès de nos clients à nos produits. Dans le cadre de notre transformation digitale, nous considérons FundsDLT comme un formidable levier pour accroître l’efficacité des opérations, mais également pour ouvrir de nouveaux réseaux de distribution, ce qui profitera largement aux clients comme aux gérants d’actifs», s’est réjoui Michel Degen, head of Credit Suisse Asset Management, Switzerland & EMEA.