ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

OCSiAl

Première licorne industrielle au Luxembourg



255202.jpg

Le leader mondial du graphène a passé le milliard de dollars de valorisation... et veut se développer très vite à Differdange et au Luxembourg, pour satisfaire ses clients dans le secteur automobile, électronique ou chimique. (Photo: OCSiAl)

OCSiAl, qui a son quartier général au Luxembourg en attendant d’y implanter son site industriel, a dépassé le milliard de dollars de valorisation ce mardi, ce qui fait de lui une licorne. Le premier producteur mondial de graphène a vendu 0,5% de participation pour 5 millions de dollars.

«Nous pensons que l’entreprise vaudra au moins 100 milliards de dollars dans dix ans». Yuriy Koropachinskiy, président d’OCSiAl, a de l’appétit. «Selon les normes de l’industrie, les nanotubes de graphène sont un matériau relativement nouveau. Aujourd’hui, nous observons l’émergence de marchés pour son application. Ce qui est important, c’est qu’il ne s’agit pas seulement du secteur de pointe, mais aussi des produits en série.»

 OCSiAl a fait son entrée sur la liste des licornes (valorisées à plus d’un milliard de dollars) après l’acquisition par A&NN Investments d’une participation de 0,5% dans la société pour un montant de 5 millions de dollars. «Nous sommes convaincus que la valeur d’OCSiAl augmentera de façon constante à long terme, c’est pourquoi nous envisageons d’augmenter notre participation dans la société», a déclaré Rafael Abramyan, directeur des investissements chez A&NN Group.

OCSiAl a été la première entreprise à produire des nanotubes de graphène de haute qualité à l’échelle industrielle. Lors de son entrée sur le marché en 2014, OCSiAl a proposé aux consommateurs des nanotubes de graphène à un prix 75 fois inférieur à celui du marché, rendant ainsi les nanotubes accessibles à un nombre beaucoup plus important d’industries. Le chiffre d’affaires d’OCSiAl a doublé chaque année depuis lors. L’entreprise prévoit son introduction en bourse d’ici 2025.

La société compte lancer le premier train de la plus grande usine de synthèse de nanotubes de graphène du monde en 2022 à Differdange. En plus de cette unité de production, OCSiAl lance un centre de recherche & développement pour accélérer la recherche fondamentale et appliquée sur les nanotubes de graphène. Ce centre créera environ 200 emplois et attirera au Luxembourg des talents des technologies de pointe.

Le groupe russe est la maison mère d’Ujet, les scooters électriques connectés, qui a implanté son usine de production au Luxembourg.