BRAND VOICE — PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Assurances

COMARCH

Les PME ou l’occasion manquée du financement du commerce international : comment en tirer véritablement profit ?



Les PME ou l’occasion manquée du financement du commerce international : comment en tirer véritablement profit ? (Photo: Comarch)

Les PME ou l’occasion manquée du financement du commerce international : comment en tirer véritablement profit ? (Photo: Comarch)

Le financement du commerce international compte de nombreux défis – tant pour la banque que pour le client qui demande une lettre de crédit, une garantie ou un crédit commercial. L’examen complexe des demandes et la montagne de démarches administratives réduisent considérablement l’efficacité et la rentabilité potentielles du financement des exportations et importations.

Les outils de financement du commerce sont des solutions financières spécifiques qui permettent de répondre aux défis du secteur. Les grandes entreprises disposent d’une myriade de solutions pour faire face à ces problèmes. Les petites entreprises, quant à elles, doivent souvent se contenter de leurs propres outils, ce qui entrave leur croissance.

Selon l’Organisation mondiale du commerce, le principal frein au développement de cette branche de l’économie n’est autre que l’écart observé en matière de financement du commerce, qui touche principalement les petits et moyens importateurs et/ou exportateurs. D’après les prévisions, d’ici 2025, la demande de ce type de capitaux sur le marché pourrait augmenter de près de 2,5 milliers de milliards de dollars.

Les PME ne sont désormais plus un risque, mais une chance pour les banques

Un obstacle majeur empêche les banques d’accepter les demandes de lettres de crédit ou de garanties des PME : les difficultés en matière d’évaluation et de vérification. Par ailleurs, ces processus de vérification s’avèrent plus complexes dans le cas de PME. Ainsi, leur accorder un crédit induit un risque plus important et des coûts de transaction plus élevée. C’est pourquoi de telles transactions se révèlent généralement moins rentables pour les banques.

Quelle est donc la solution ? La technologie offre la solution permettant d’assurer une meilleure vérification des petites entreprises peu transparentes et de réduire les coûts de transaction. La numérisation permet d’améliorer l’efficacité des processus et de résoudre le problème de la vérification, souvent onéreuse, des bénéficiaires du financement, en tenant compte du risque lié à la transaction et du degré de conformité vis-à-vis des réglementations.

Des expériences menées dans le secteur bancaire ont prouvé qu’après seulement deux ans, une plateforme d’octroi de garanties bien pensée et accessible par les clients et les employés permet d’augmenter les revenus d’un produit de 23 %. 

Avec 5000 champs à remplir, on risque de commettre des erreurs

Il est possible d’obtenir un prêt en quelques clics. Pour trouver chaussure à son pied, il suffit… de scanner son pied. Malheureusement, les procédures de financement du commerce international ne répondent pas aux besoins actuels des clients et ne sont pas à la hauteur des progrès technologiques du 21e siècle. Les outils que les entrepreneurs utilisent tous les jours dans leur sphère privée ne peuvent ainsi pas être transposés à leur entreprise. Or, les entreprises s’attendent à ce que les processus permettant d’obtenir des produits de financement du commerce soient simples, rapides et numérisés. Bien entendu, on sait que pour avancer dans la transaction, il faut passer par un processus extrêmement formel, se conformer à des normes internationales et tenir les clients informés du statut de leur demande. Dans ce cas, le temps, c’est de l’argent. Et pour ne pas le gaspiller, il convient d’optimiser les coûts opérationnels et d’améliorer la communication avec la banque

L’écart dont sont victimes les PME en matière de financement du commerce demeure un obstacle qui limite le développement du marché mondial. Toutefois, il existe une recette qui permet de combler cet écart : un savant mélange d’expérience des banques en matière de gestion du marché commercial, de potentiel d’investissement des PME et de canaux de vente sophistiqués et technologiques qui permettent d’accélérer et de simplifier l’offre de produits de financement du commerce.

L’outil Trade Finance Platform est une solution sophistiquée qui permet aux banques d’étendre leurs services grâce à des produits liés au financement du commerce, de faire gagner du temps à leurs employés et de mieux répondre aux besoins actuels de leurs clients, en particulier ceux des PME, qui souhaitent bénéficier d’un processus complètement numérisé et convivial.

Découvrir la solution Trade Finance Platform