LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Sorties

Luxembourg City Film Festival

Un pavillon VR augmenté



L’œuvre VR «Gymnasia», coproduite par Felix & Paul Studios, est présentée dans le pavillon VR à Neimënster. (Illustration: Felix & Paul Studios)

L’œuvre VR «Gymnasia», coproduite par Felix & Paul Studios, est présentée dans le pavillon VR à Neimënster. (Illustration: Felix & Paul Studios)

À l’occasion du Luxembourg City Film Festival, le Film Fund Luxembourg propose une nouvelle fois un pavillon de réalité virtuelle qui prend place cette année à Neimënster avec une programmation plus ambitieuse.

Devant faire face à un véritable succès populaire l’année dernière avec plus de 3.000 visiteurs (soit une augmentation de 100% par rapport à 2018), le pavillon réalité virtuelle du Luxembourg City Film Festival déménage du Casino Luxembourg à Neimënster. Plus d’une douzaine de projets y seront présentés du 5 au 15 mars et proposeront lors de cette troisième édition de véritables expériences, avec des mises en scène appropriées pour chacune des créations réalisées grâce à la collaboration avec Phi Montréal.

Un programme augmenté

Cette édition 2020 dévoile une programmation augmentée, avec encore plus d’œuvres que les années précédentes. «Nous avons la possibilité cette année de présenter pas moins de 18 contenus XR, dont certains ont été primés dans les différents festivals dernièrement, ainsi que plusieurs œuvres luxembourgeoises ou coproduites avec le Luxembourg» a expliqué Guy Daleiden , directeur du Film Fund Luxembourg. C’est ainsi qu’on pourra voir la nouvelle œuvre de Jan Kounen, «7 Lives», coproduite par A_Bahn, tout comme «Cosmos Within Us» de Tupac Martir qui promet une véritable expérience où la VR n’est qu’une partie d’un tout. Parmi les œuvres singulières, il y a aussi «Algorithmic Perfumery» qui utilise l’intelligence artificielle pour créer des parfums.

Dans les œuvres à ne pas manquer, on relève «A Linha» qui a remporté la Meilleure expérience immersive en VR à la Biennale du cinéma 2019 à Venise, et «The Key» de Céline Tricart, dont la narration puissante a su convaincre le jury du Festival du film de Tribeca (prix Storyscapes) et a remporté le Grand Prix du jury pour le Best VR Immersive Work au Venice Film Festival.

Les artistes luxembourgeois Karolina Markiewicz et Pascal Piron présenteront leur œuvre «Sublimation» pour la première fois au Luxembourg.

Par ailleurs, un focus est réalisé sur la maison de production française Atlas V, pionnière en matière de création VR qui a su développer et produire des œuvres sans égales: «Battlescar», «Ex Anima Experience», «Gloomy Eyes», et «Spheres».

Il y aura aussi des films en VR avec une sélection de films documentaires et un second axe sur le sublime de la nature, du spectacle et du corps humain.

Des œuvres en compétition

Pour la première fois, le festival propose d’organiser une compétition dédiée aux œuvres immersives. Pour ce faire, un jury a été mis en place avec Toby Coffey, responsable du développement numérique au National Theatre, Paola Gazzani Marinelli, responsable des programmes professionnel et digital au Geneva International Film Festival, et Caroline Monnet, artiste québécoise. Ce jury devra déterminer une œuvre lauréate qui se verra dotée de 4.000€.

Un VR Day pour les professionnels

Le 6 mars se déroulera le VR Day qui s’adresse en priorité aux professionnels, tout en restant ouvert à tout le monde, et offrira des études de cas et permettra de nombreux échanges avec des experts internationaux sur des expériences concrètes autour des nouvelles réalités et des défis auxquels doit faire face l’industrie de la XR actuellement comme le théâtre immersif, les opportunités des licences d’exploitation ou encore de l’usage de l’intelligence artificielle pour la création.

Du 5 au 15 mars, entrée libre tous les jours de 10h à 18h.