ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Maison Moderne

Le Paperjam + Delano Club recrute son directeur



Melanie Delannoy (à gauche) terminera son intérim à la tête du Paperjam + Delano Club cet été. Geraldine Knudson, CEO de Maison Moderne, est déjà en quête du profil idéal pour la remplacer. (Photo: Maison Moderne)

Melanie Delannoy (à gauche) terminera son intérim à la tête du Paperjam + Delano Club cet été. Geraldine Knudson, CEO de Maison Moderne, est déjà en quête du profil idéal pour la remplacer. (Photo: Maison Moderne)

Après avoir assuré la direction du Paperjam + Delano Club par intérim, Melanie Delannoy quittera cet été ses fonctions, pour reprendre son activité d’entrepreneure indépendante. L’occasion de faire le point sur l’activité du plus grand club d’affaires du Luxembourg et d’esquisser le profil de son futur directeur en compagnie de Geraldine Knudson, CEO de Maison Moderne.

Commençons par le début, Melanie. Peut-on revenir sur votre arrivée au Paperjam + Delano Club?

Melanie Delannoy.  – «Le Paperjam + Delano Club est la référence des clubs d’affaires au Luxembourg. Les membres qui le constituent, les contacts que l’on y crée, ou encore les événements et les formations qu’il propose, en sont la meilleure preuve. Cela fait 15 ans que je suis au Luxembourg, et j’ai assisté à son évolution constante, comme à celle de Maison Moderne, d’ailleurs. De façon plus personnelle, ma participation en tant qu’oratrice à l’un des 10x6 de l’année passée fut un souvenir très positif et une étape importante. C’est pourquoi, lorsque la proposition de prendre la direction du Paperjam + Delano Club s’est présentée, je n’ai pas hésité une seule seconde.

Geraldine Knudson . – «Le nom de Melanie s’est imposé à nous presque immédiatement lorsque nous nous interrogions sur la personne qui pourrait diriger le Paperjam + Delano Club. Sa réputation, son expérience, son ouverture d’esprit et son réseau faisaient d’elle la candidate parfaite.

Mais nous savions aussi qu’elle dirigeait déjà sa propre entreprise et qu’elle tenait particulièrement à cette activité. C’est pourquoi nous avons convenu ensemble que sa nomination serait provisoire, puisqu’elle ne pourrait s’y consacrer pleinement sur le long terme. Nous avions donc convenu de ce statut d’‘interim director’ durant cette période.

Une période qui s’achèvera cet été…

Melanie Delannoy. – «Effectivement, depuis près de neuf ans, j’ai mon entreprise, et de nombreux clients qu’il m’était impossible de laisser. Je tiens à cette indépendance et à la diversité de ma clientèle, qui fait le sel de mon quotidien professionnel. C’est une activité prenante, tout comme celle de directeur du Paperjam + Delano Club, et je ne pouvais tenir de front ces deux fonctions. C’est pourquoi je reviens aujourd’hui à cette activité indépendante.

Geraldine Knudson. – «Tout a toujours été transparent entre nous à ce sujet. Je me souviens que Melanie m’a dit que la façon la plus rapide de la perdre était de l’enfermer dans une boîte. En tant que femme dirigeante d’une entreprise, j’ai une vision différente, mais je comprends aussi parfaitement cette volonté d’être un esprit libre. C’est d’ailleurs ce qui nous avait séduits aussi chez Melanie, et qui a fait sa réussite durant son activité au Paperjam + Delano Club.

Que retenez-vous de cette expérience?

Melanie Delannoy. – «Je tiens d’abord à souligner le fait que, malgré la crise sanitaire, l’activité du Paperjam + Delano Club ne s’est pas arrêtée. Son offre a été totalement repensée, à partir de formats 100% digitaux, puis hybrides. Participer à cette période inédite aux côtés de l’équipe en place fut un honneur pour moi. J’aimerais d’ailleurs également saluer leur dynamisme et leur travail, qui ont permis de maintenir l’activité du Club parfaitement opérationnelle. Disposer des ressources d’un groupe uni comme Maison Moderne, auquel appartient le Paperjam + Delano Club, fut également un atout considérable pour traverser au mieux cette période plus que difficile. C’est cette cohésion qui me marque le plus, c’est elle qui nous a permis de soulever les montagnes auxquelles nous avons fait face.

Geraldine Knudson. – «En tant que CEO de Maison Moderne, je ne peux qu’aller dans le sens de ce que vient de dire Melanie. L’entraide qui existe entre toutes les entités qui constituent le groupe, le Brand Studio, le Publishing et le Paperjam + Delano Club, a permis à l’entreprise d’assurer la continuité de notre activité. L’écosystème que nous avons conçu est une force indéniable en ces temps bousculés.

Aujourd’hui, cette cohésion demeure, alors que nous débutons le recrutement d’un nouveau directeur pour le Paperjam + Delano Club. Melanie, forte de son expérience à ce poste, mais aussi tous les managers de l’entreprise et moi-même, sera partie prenante de cette phase de changement. Maison Moderne est toujours particulièrement attentive et soucieuse à l’idée d’assurer la transition au sein de ses équipes dans les meilleures conditions.

Quel est, selon vos points de vue respectifs, le profil du futur directeur du Paperjam + Delano Club?

Geraldine Knudson. – «C’est évidemment quelqu’un possédant un très fort leadership, qui connaît parfaitement le marché luxembourgeois et, bien sûr, l’activité du secteur événementiel. Mais pour pouvoir répondre aux besoins des entreprises membres, il faut aussi connaître le fonctionnement des entreprises, leur culture, notamment celles du tissu économique local. Une grande flexibilité et une ouverture d’esprit sont évidemment de mise.

Melanie Delannoy. – «Geraldine a déjà évoqué les principales compétences. J’ajouterais peut-être que le fait de disposer d’un excellent réseau sera d’une grande aide au quotidien. Se mettre à la place de nos entreprises, de nos membres, pour toujours mieux les comprendre, est une aptitude qui garantira le succès du Paperjam + Delano Club. L’épisode de crise que nous venons de traverser a profondément modifié les enjeux et les attentes de tous les acteurs du marché. Il faudra donc rester particulièrement à leur écoute.

Un dernier mot?

Melanie Delannoy. – «Je tiens à remercier chaleureusement Geraldine pour la confiance qui m’a été témoignée chez Maison Moderne durant ces quelques mois à la direction du Paperjam + Delano Club.»

Geraldine Knudson. – «Au nom de toutes les personnes chez Maison Moderne, nous vous remercions pour votre engagement à nos côtés et vous souhaitons le meilleur pour la suite!»

Envie de relever un nouveau challenge? Postulez dès maintenant:

http://jobs.paperjam.lu