BRAND VOICE — ENTREPRISES & STRATÉGIES — Artisanat

panelux/fischer

Panelux et Fischer: avancer ensemble



267478.jpg

Carole Muller, CEO de Fischer et Patrick Muller, CEO de Panelux Photo: Christian Wilmes

Elles sont un peu comme deux sœurs, elles ont grandi ensemble et sont liées par leur histoire… de famille. Panelux et Fischer, un succès qui s’arrache comme des petits pains.

Des compétences complémentaires

Panelux fabrique et garantit l’origine des ingrédients et la qualité d’un travail artisanal. Fischer prépare et cuit les pains, met les cerises sur les gâteaux, les framboises sur les tartes et les commercialise. Voilà comment, d’un propriétaire de moulins et d’un artisan boulanger à la fibre entrepreneuriale, on devient en quelques générations le premier boulanger du Luxembourg. Panelux veille à ce que soient respectées toutes les conditions requises dans la chaîne de production, des matières premières aux produits prêts à être livrés chez Fischer: agriculture raisonnée, origine locale des ingrédients, absence de pesticides, protection des sols, travail manuel pour la confection des produits, contrôle, hygiène, accueil et service de la clientèle… autant de points importants pour les consommateurs, de plus en plus exigeants dans ce domaine. Fischer, grâce à son contact permanent et direct avec les consommateurs, peut quant à elle faire remonter les avis, les attentes, les remarques à Panelux, qui peut ainsi travailler à la conception de nouvelles recettes, ou à l’amélioration de son offre. Gagnant-gagnant!

La communication au cœur de la relation

Au sein des familles, pas toujours évident de communiquer. Panelux et Fischer, elles, en ont fait une condition sine qua non de leur réussite. Parce qu’à deux entreprises, avec des logiques différentes, des attentes, des impératifs et des activités divergentes, il faut pouvoir trouver des points d’accroche, des accords et avancer ensemble. Pour y arriver, pas de secret, il faut communiquer. Le caractère familial des deux entités facilite, il faut bien le reconnaître, les canaux d’échange d’informations. Proximité, confiance, transparence aident à ce que les flux circulent librement et c’est ainsi que les choses avancent et que les décisions, même les plus grandes, peuvent être prises rapidement et efficacement. La confiance permet cette dynamique tournée vers l’avenir, les projets, les évolutions envisagées. Si chacune défend son corps de métier, la vision est commune, y compris la stratégie à long terme.

Rester à l’écoute

Le marché du pain n’est pas tout jeune. C’est un des produits les plus traditionnels qui reste au cœur de l’alimentation, malgré toutes ses évolutions. Les modes s’enchaînent, les cultures se mélangent, les goûts des clients évoluent, mais le pain, lui, est toujours là. Cependant, sa consommation a changé. Les tendances actuelles mettent en avant le pain à graines plutôt que le blanc, les produits équilibrés plutôt que «trop riches» et pour rester en accord avec la demande du marché, il est primordial de rester à l’écoute. Encore une fois, Panelux et Fischer sont bien d’accord!