ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Investissement

Une tour de chute libre à Sterpenich



image001.jpg

Starfly promet une attraction unique au monde. (Photo: Starfly / DR)

Dans un an, la zone frontalière de Sterpenich devrait accueillir un simulateur de chute libre. Selon la société Starfly, la zone d’attraction visée comprend l’ensemble de la Grande Région.

Après Ikea et Decathlon, la zone frontalière de Sterpenich accueillera, en principe l’an prochain, une tour de chute libre, une attraction destinée à attirer des touristes de la Grande Région.

C’est la société belge Starfly, dirigée par Steve et Magali Braff, qui est à la tête du projet. Elle s’est fait une spécialité de ce genre de réalisations et gère déjà une tour de chute libre en Belgique, dans la zone de l’aéroport de Charleroi.

Magali Braff précise que le projet de Sterpenich sera «une première mondiale». Elle explique aussi que la société cherchait un terrain à proximité du centre de Luxembourg et qu’elle a fait le choix de ce terrain, au bord de l’autoroute et qui permet un accès aisé. «Le terrain à Sterpenich se prête parfaitement pour l’exploitation d’un tel projet, et cela à quelques centaines de mètres de la frontière et sur un site en plein développement», explique-t-elle.

Plus de 10 emplois

Starfly espère attirer quelque 100.000 personnes par an. Il peut s’agir de personnes à la recherche de sensations fortes, comme de parachutistes venus s’entraîner.

Le projet en est à la demande de permis de bâtir à la commune d’Arlon. La construction devrait en principe démarrer à l’automne pour une ouverture envisagée à l’été 2019.

L’investissement se monte à 7 millions d’euros et permettra de créer de 10 à 15 emplois.