ENTREPRISES & STRATÉGIES
IMMOBILIER

Bilan 2018

Un marché de 4 millions de mètres carrés de bureaux



alterdomus_batiments.jpg

Le quartier de la Cloche d’Or a connu une année faste, avec la livraison des bâtiments d’Alter Domus (à gauche) et de Deloitte. (Photo: Nader Ghavami / archives)

Il n’y a jamais eu autant de bureaux au Luxembourg. Et pourtant, la surface libre n’a jamais été aussi réduite. On s’arrache l’espace en location, alors que les investisseurs ont également injecté plus de 2 milliards d’euros dans les bâtiments luxembourgeois.

L’année qui se termine sera celle de nouveaux records pour le secteur de l’immobilier de bureaux. Selon les premiers chiffres rassemblés par l’agent immobilier Inowai, fin 2018, le stock de bureaux, soit la surface totale disponible dans le pays, aura dépassé pour la première fois la barre des 4 millions de mètres carrés.

Un chiffre conséquent, qui prend toute sa mesure en observant le taux de vacance (les bureaux vides de tout occupant). À 3,45%, c’est le niveau le plus bas enregistré depuis 2008. Il avait, à cette époque, quasiment atteint les 2%, avant de remonter en flèche l’année suivante suite à la crise financière.

Pour la cinquième année consécutive, la prise en occupation dépasse les 200.000m2. La plus grande opération s’est concrétisée au quatrième trimestre, avec la livraison d’un immeuble de 31.000m2 à Deloitte Luxembourg, à la Cloche d’Or.

Un quartier qui cartonne au dernier trimestre, pointe Inowai. De fait, Alter Domus a, lui aussi, élu domicile dans le nouveau quartier en novembre, en intégrant son nouveau siège, le Melius, vaste de 10.600m2.

«Est-ce un effet lié au tram?», s’interroge le bureau de conseil en immobilier. Il pointe en tout cas que «les quartiers concernés par le passage du tram ont le vent en poupe».

Les investisseurs aux aguets

Autre record: la barre des 2 milliards d’euros franchie en matière d’investissements dans l’immobilier de bureaux luxembourgeois. Ce n’est pas la première fois, mais il faut remonter à 2007 (plus de 2,5 milliards d’euros) pour retrouver l’unique fois où elle avait été franchie.

Or, ce que l’on voit désormais, c’est une progression régulière, mais continue de l’investissement.

Pour atteindre ce seuil symbolique pour le marché luxembourgeois, il aura fallu attendre les dernières semaines de l’année et la vente du bâtiment JBBK (37.600m2 au Kirchberg) pour 168 millions d’euros. Une vente réalisée par Inowai, qui représente aussi 25% des investissements réalisés dans le secteur du bureau.

Notons encore que le rendement prime est de 3,75% dans le centre-ville de la capitale actuellement, mais qu’il atteint 6,25% dans la périphérie.