COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Management

Gouvernance

Un ancrage qui passe aussi par les administrateurs



Carine Feipel, avocate et désormais administratrice indépendante, siège au sein du CA de l’Ila. (Photo: Charles Caratini / archives)

Carine Feipel, avocate et désormais administratrice indépendante, siège au sein du CA de l’Ila. (Photo: Charles Caratini / archives)

L’Institut luxembourgeois des administrateurs a partiellement renouvelé son conseil d’administration lors de sa dernière assemblée générale. L’avocate Carinne Feipel y fait son entrée, convaincue du rôle de l’administrateur pour assurer l’ancrage des groupes étrangers au Luxembourg.

L’Institut luxembourgeois des administrateurs (Ila), qui compte près de 950 membres, s’est réuni mercredi dernier dans les locaux de la Bourse de Luxembourg pour son assemblée générale. Lors de cette réunion, une partie du conseil d’administration a été renouvelée. 

Six membres ont ainsi été réélus:

  • Marie-Jeanne Chèvremont-Lorenzini, présidente sortante  
  • François Pauly
  • Raymond Schadeck
  • Robert Scharfe
  • Sophie Mitchell                                     
  • Carine Feipel 

Carine Feipel est la seule nouvelle membre du conseil d’administration pour cette session. L’avocate a choisi de se diriger vers l’administration de sociétés en janvier 2014 par attrait pour la fonction qu’elle avait déjà pu cerner en participant à des conseils d’administration de sociétés dans sa précédente occupation.

«J’avais envie de me lancer, de passer de l’autre côté de la barrière», indique Carine Feipel. «Je suis convaincue que l’administrateur indépendant apporte une vision externe, différente, une véritable valeur ajoutée.»

Question de substance

Des mandats qui sont d’autant plus attrayants puisqu’ils concernent la vie même d’une société, d’un groupe et leur ancrage au Luxembourg. La question de la substance nécessaire aux structures pour justifier leur présence locale ne fait que rajouter de l’importance au rôle de l’administrateur indépendant, du cru.

«Nous pouvons, en tant qu’administrateur local, apporter une vision supplémentaire, en lien avec la culture du marché local», ajoute Carine Feipel. Et pourquoi pas donner des impulsions qui permettent à l’entité grand-ducale de porter haut le fanion du Luxembourg au sein du groupe…

La réglementation ayant conduit le rôle de l’administrateur à être davantage mis en lumière, la formation en est d’autant plus importante. Pour Carine Feipel, cela s’est concrétisé par le programme Insead très enrichissant avant la certification par l’Ila, qui propose toute une série de formations menant notamment à cette certification de plus en plus prisée et qui pourrait à l’avenir devenir une sorte de norme d’exigence pour siéger dans un CA.

Quatre administrateurs se sont vu ainsi remettre leur certificat «Ila certified directors» lors de l’assemblée générale de la semaine dernière, portant à 52 le nombre d’administrateurs certifiés Ila: Guillaume Lefebvre, Jhon Mortensen, Audrey Lewis et Pedro Fernandes Das Neves.

L’Ila célébrera justement ses 10 ans le 16 juin au Centre thermal de Mondorf sur le thème de la gouvernance dans les sociétés filiales, programme en ligne sur www.ila.lu.