ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

#FEMALELEADERSHIP

«Toutes les filles ont du potentiel»



2019_02_01_female_leadership_anna_radulovski.jpg

Anna Radulovski: «Les jeunes filles sont à la recherche de modèles à suivre. C’est pourquoi nous avons décidé d’organiser des ateliers avec des femmes qui travaillent dans le secteur des nouvelles technologies et du codage et qui pourraient les inspirer.» (Photo: Patricia Pitsch / Maison Moderne)

Réduire la fracture numérique entre les sexes, c’est l’ambition poursuivie par Coding Girls. Entretien avec la CEO et cofondatrice, Anna Radulovski, dans le cadre de notre série #FemaleLeadership.

Avec un background dans l’enseignement, c’est tout naturellement qu’Anna Radulovski a orienté la base des activités de Coding Girls sur le partage des connaissances. 

De quoi rêvez-vous?

Anna Radulovski. – «Grandir à l’échelle mondiale. Offrir encore plus d’opportunités aux femmes d’explorer et de s’intéresser au monde du codage et des nouvelles technologies.

La technologie change nos vies. Et le fait qu’il n’y a pas assez de femmes qui travaillent dans ce domaine nous pousse à faire plus.

Pourquoi les femmes sont-elles moins nombreuses dans ce secteur?

«Dès la petite enfance, les enfants sont conditionnés à aller dans l’une ou l’autre direction. Une petite fille reçoit une poupée. Les garçons des legos.

En outre, nous avons constaté que l’intérêt des filles pour les nouvelles technologies diminuait à partir de l’adolescence.

Nous avons aussi des instructeurs et des mentors de sexe masculin.

Anna Radulovski, CEO de Coding Girls

À cet âge, les jeunes filles sont à la recherche de modèles à suivre. C’est pourquoi nous avons décidé d’organiser des ateliers avec des femmes qui travaillent dans le secteur des nouvelles technologies et du codage et qui pourraient les inspirer. Les premiers ateliers ont très bien fonctionné, à partir de là, nous avons décidé de créer des communautés qui comptent maintenant plus de 3.000 membres en Europe et en Asie.

L’un des principes de Coding Girls, c’est le partage des connaissances...

«Nous voulons promouvoir l’accès des femmes aux technologies et à l’expertise, et leur montrer tout le potentiel d’une carrière technique. C’est pourquoi nous croyons vraiment au partage des connaissances, y compris avec les gens. Nous avons aussi des instructeurs et des mentors de sexe masculin qui animent des ateliers dans notre communauté. Il est essentiel que les hommes, plus nombreux dans le monde de la technologie, partagent leur expertise avec les filles et les femmes. Toutes les filles ont du potentiel. Mon but est qu’elles se réalisent pleinement. Je pense aussi qu’il n’est jamais trop tard pour s’intéresser aux nouvelles technologies et, pourquoi pas, pour se réorienter.

Comment vivez-vous cette expérience entrepreneuriale?

«C’est très excitant de voir l’impact positif que nous pouvons avoir sur les gens grâce à notre travail.

Les membres de la communauté de Coding Girls sont également très dynamiques et motivés à partager leurs connaissances à leur tour.

Ma mère aussi a joué un grand rôle.

Anna Radulovski, CEO de Coding Girls

Le 8 mars est consacré à la Journée internationale de la femme... Qu’aimeriez-vous mettre en avant?

«Je dirais, faites ce que vous pensez ne pas être assez prêt à réaliser. Parce qu’en réfléchissant tout le temps et en se disant ‘Je ne suis pas prêt... Je suis trop jeune, trop vieux... Pas très expérimenté…’, vous ne ferez rien du tout. Il faut tenter sa chance. Essayez. Qui n’a jamais fait d’erreur? Peut-être que vous allez rater, et alors? Essayez à nouveau... La prochaine sera la bonne. C’est maintenant, dans le moment présent, que nous devons agir.

Avez-vous eu un mentor?

«La plupart de mes mentors ont été des hommes. Et c’est une chose très importante à mon sens, qui montre que ces gens sont prêts à aider les femmes. C’est un bon signe. Ma mère aussi a joué un grand rôle. J’apprends d’elle, de son courage, à développer mes aptitudes, à parler en public et à faire preuve de leadership.

Moi-même, dans mon travail, je suis amenée à conseiller d’autres femmes, qui ont un certain potentiel, mais qui ont besoin d’être guidées ou simplement conseillées... Et c’est quelque chose qui est très important pour moi et qui me motive au quotidien.

Selon vous, un bon management peut se résumer en trois ingrédients, lesquels?

«Inspirant, encourageant et plein de valeurs.»

Anna Radulovski en deux dates:

2017 -  Fondation de Coding Girls 
2018 -  Codirectrice du Founder Institute Luxembourg
Retrouvez l’intégralité de la série #FemaleLeadership.