ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

Bilan 2016

Total progresse sur tous les fronts



2016 a été l’année de l’ouverture de la toute nouvelle station de Schengerwiss, «l’un des plus grands chantiers gérés par Total au Grand-Duché». (Photo: TOTAL Luxembourg)

2016 a été l’année de l’ouverture de la toute nouvelle station de Schengerwiss, «l’un des plus grands chantiers gérés par Total au Grand-Duché». (Photo: TOTAL Luxembourg)

Le pétrolier français affiche des résultats 2016 plus que satisfaisants, alors que le secteur connaît dans son ensemble un léger recul. Total entend continuer à développer sa présence au Grand-Duché en 2017.

L’année 2016 aura été un grand cru pour Total Luxembourg, qui a présenté mercredi son bilan à la presse. Avec une hausse des ventes totales de 5% par rapport à 2015, le pétrolier français a en effet de quoi avoir le sourire. Delphine Persouyre, nommée directrice générale en octobre, parle d’une année «très satisfaisante» de l’un des «joyaux» du groupe, comme on a l’habitude de qualifier l’antenne luxembourgeoise à Paris.

Il faut dire que les résultats de Total Luxembourg vont à contre-courant du contexte général. En effet, la consommation des produits pétroliers au Grand-Duché a diminué de 2,4% en 2016, par rapport à 2015. Si l’on s’intéresse à la vente des carburants, les volumes vendus par Total ont augmenté de 2,4% (+3,4% pour le diesel et –2,2% pour l’essence), alors même que le marché a accusé un recul de 2,5%. Les livraisons de gasoil de chauffage du groupe français ont, quant à elles, connu une hausse de 9%, toujours par rapport à 2015. Enfin, ses ventes dans le secteur de l’aviation ont augmenté de 10%.

La station de Schengerwiss aura été l’un des plus grands chantiers de Total au Grand-Duché.

Henri Pleimling, responsable du développement chez Total Luxembourg

La direction de Total Luxembourg explique ces très bons chiffres par la qualité de ses produits et de ses services, mais aussi par la modernisation de ses stations, qui ont profité du relifting décidé par le groupe pour l’ensemble de ses points de vente dans le monde.

2016 a par ailleurs été l’année de l’ouverture de la toute nouvelle station de Schengerwiss, le 22 décembre. Il s’agit de «l’un des plus grands chantiers gérés par Total au Grand-Duché», selon Henri Pleimling, le responsable du développement. L’année passée a aussi vu la mise en place du portail en ligne pour les particuliers, qui représente déjà 15% des commandes de diesel de chauffage.

Prudence sur les bornes électriques

2017 commence donc sous les meilleurs augures. «Nous allons amener tous ces projets à leur rythme de croisière et notre objectif reste de continuer à développer notre présence au Luxembourg», a expliqué Mme Persouyre. Total Luxembourg suivra par ailleurs la ligne du groupe, qui cherche à devenir «un fournisseur d’énergie responsable». Cet engagement passera par l’équipement en panneaux photovoltaïques de 5.000 stations dans le monde, dont trois à cinq se trouveront au Grand-Duché en 2017.

Delphine Persouyre, directrice générale de Total Luxembourg

On étudie l’opportunité de créer une nouvelle borne électrique sur un grand axe ou un axe autoroutier.

Delphine Persouyre, directrice générale de Total Luxembourg

La seule borne de charge électrique de Total au Luxembourg sera par ailleurs remplacée pour devenir «plus universelle». «On étudie l’opportunité d’en créer une autre que l’on installera sur un grand axe ou un axe autoroutier», a précisé Delphine Persouyre, qui ajoute que le groupe reste prudent quant au développement de ce service et ne privilégiera que les systèmes de charge rapide ou ultra-rapide.

Total est présent au Luxembourg depuis 1939 et son réseau compte aujourd’hui 40 stations sur les 240 qu’il existe au Grand-Duché. Le pétrolier français emploie directement et par le biais de sa filiale Motorway 350 personnes.