LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Style

Mode

Style printemps



capture_decran_2018-04-06_a_17.50.24.png

Manuel Baldauff & Miriam Rosner nous présentent leur style printanier. (Photos: Mike Zenari)

Tous les mois dans son magazine, Paperjam vous fait découvrir le look de lecteurs sur un thème particulier. Zoom aujourd’hui sur des styles printaniers avec Manuel Baldauff, fondateur de Value Associates et Miriam Rosner, Responsable de la communication visuelle, aux Théâtres de la Ville de Luxembourg.

Manuel Baldauff, fondateur de Value Associates

Monsieur Baldauff, comment définissez-vous votre style?

«Élégance et simplicité en toutes circonstances. 

Quelle couleur ne portez-vous jamais?

«Je pense que j’ai toutes les couleurs imaginables dans mon dressing. J’adore porter et combiner les couleurs. 

Quelle est la plus ancienne pièce de votre garde-robe?

«Une cravate Hermès reçue de France Télécom il y a 20 ans, à l’occasion du partenariat BGL, Arbed, Telindus et France Télécom visant la deuxième licence GSM luxembourgeoise. 

Quel est votre dernier achat mode?

«Un costume Cifonelli, le tailleur dont Karl Lagerfeld aurait dit qu’il reconnaît certains traits à 100 mètres. N’habitant pas le même quartier que lui, je n’ai pas encore pu tester si c’est
le cas! 

Une adresse coup de cœur à Luxembourg?

«J’avoue que j’achète le plus souvent à l’étranger. Au Luxembourg, je vais chez Hermès, Thilges et Gucci. 

La qualité des tissus et la coupe sont autrement plus importantes.

Manuel Baldauff, fondateur de Value Associates

Que porter pour un premier rendez-vous?

«Si le premier ne doit pas être en même temps le dernier: ce qui vous met à l’aise, jamais rien d’artificiel. 

Que porter pour une soirée de gala?

«Un smoking ou, en été, une dinner jacket blanche. Alors que certains ont un penchant pour des papillons multicolores ou à motifs, je suis adepte du papillon noir, noué à la main. 

Quel faux pas à ne pas commettre?

«Croire que le sur-mesure fait en lui-même une différence. La qualité des tissus et la coupe sont autrement plus importantes. »

Découvrez le look de Manuel Baldauff:

(Photo: Mike Zenari)

Miriam Rosner, Responsable de la communication visuelle, aux Théâtres de la Ville de Luxembourg

Madame Rosner, quel est votre dernier achat mode?

«Une belle écharpe, j’adore les écharpes et les foulards. 

Comment définissez-vous votre style?

«Classique avec un twist. Un mélange de matières, de styles et de cultures. 

Votre adresse coup de cœur à Luxembourg?

«Muse et Muse by. Leurs vitrines sont les plus jolies et les plus créatives de la ville. 

Petite fille, j’observais ma mère qui s’habillait en robe de soirée pour aller à l’opéra.

Miriam Rosner, Responsable de la communication visuelle, aux Théâtres de la Ville de Luxembourg

Quel est votre plus vieux souvenir lié à la mode?

«Dans les années 1970, petite fille, j’observais ma mère qui s’habillait en robe de soirée pour aller à l’opéra. À l’époque, c’était encore à la mode de porter des vêtements de gala pour le théâtre. Il y avait des plumes, des mousselines et un poudrier avec houppette. 

Qui vous a donné le sens du style?

«Mes parents. Mon père était un homme très élégant. Pour sortir de la maison, il mettait un trois-pièces et un chapeau. 

Quelle pièce voulez-vous transmettre?

«Ma veste de moto Belstaff, qui a parcouru le monde avec moi. Je la transmettrai à mon fils. Peut-être qu’il la portera un jour à son tour. 

Quelle est la plus ancienne pièce de votre garde-robe?

«Un pantalon Comme des garçons, que je porte toujours et que j’ai acheté en 1995 à Paris. 

Que porter pour une soirée de gala?

«Un pantalon masculin, une queue-de-pie et de belles chaussures plates à lacets. 

La pièce que vous ne prêteriez jamais?

«La bague de ma grand-mère, que je n’enlève jamais. »

Découvrez le look de Miriam Rosner:

(Photo: Mike Zenari)