COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Ressources humaines

Business dresscode

S’habiller selon sa morphologie et sa taille



 (Illustration: Maison Moderne Studio)

(Illustration: Maison Moderne Studio)

Le costume a le pouvoir de sublimer l’homme qui le porte… Mais à condition, toutefois, de savoir bien choisir et d’effectuer, si nécessaire, les bonnes retouches, en fonction de sa morphologie. Deux grands points sont à prendre en considération: la taille et la corpulence. Une matrice simple à mettre en œuvre, sur les conseils de Pascal Zimmer, expert en dress code.

Pour les hommes, pas question de parler de silhouette en X, V, H, O ou A comme pour les femmes. En fonction de sa silhouette et de sa taille, il est préférable d’appliquer trois règles générales pour porter un costume qui sublimera celui qui le porte. À commencer par une ligne de taille marquée. Située au niveau de l’oblique, c’est-à-dire une main au-dessus du nombril, celle-ci apporte de la prestance à l’allure générale. La longueur et la largeur des vêtements ainsi que la matière des tissus sont des détails à soigner avec subtilité. Adopter les codes vestimentaires, c’est important, à condition toutefois d’apporter quelques retouches dans certains cas.

Le style italien convient parfaitement aux hommes de petite taille. Veste courte et cintrée, pantalon en coupe slim. Il met en valeur ces hommes en détournant quelques standards. La règle courante veut qu’une veste ne se porte jamais trop cintrée, ni trop ample. «Cela dit, pour les hommes de petite taille, il est judicieux de pincer davantage la ligne de taille de sa veste et d’opter pour deux boutons. Pour la longueur, il faut enlever 2 cm. Enfin, la taille de pantalon doit arriver au-dessus du nombril et la largeur du bas de pantalon doit avoisiner les 20 cm, car cela agrandit l’allure générale.» Les manches doivent avoir une longueur parfaite et le tombé de pantalon un effet naturel. Pour cela, quelques retouches sont parfois nécessaires et changent complètement la donne. Une autre astuce consiste à porter des rayures tennis bien prononcées… De la même façon, on conseille de porter un manteau relativement court, qui arrive à mi-cuisse, alors que pour les grands, on préconise de choisir une coupe qui tombe jusqu’au niveau des genoux.

Pour les hommes très grands, mieux vaut s’inspirer du style américain… avec des habits plus amples, sans toutefois tomber dans les gros volumes. La grande taille est la seule silhouette qui peut se permettre de lorgner sur des coupes droites. «À l’inverse des petits, il faut éviter le slim et les rayures. Les tissus unis et les carreaux sont plus adaptés. Préférez une longueur de veste plus longue de 2 cm et une coupe en trois boutons, en pensant toujours à laisser celui du bas ouvert. Le pantalon doit se tenir cette fois au niveau des hanches, et la largeur du bas des jambes (ou l’ouverture de jambe) doit être de 24 cm.» Pour ces messieurs, il est aussi intéressant de ruser avec le revers de pantalon. «Un revers de 4 à 7 cm permet de tromper l’effet de grandeur.» A contrario, la grosse maille est très élégante et masculine pour ce type de silhouette, de même que les cols de manteaux imposants et/ou relevés.

Pour les hommes corpulents, le choix du tissu est fondamental. «Il faut prendre des tissus lisses et très foncés qui amincissent. Et éviter de porter des accessoires, qui ont pour vocation d’apporter de la carrure à des hommes très minces.» Au contraire, les tissus épais comme la flanelle et de couleur claire conviennent plutôt à des hommes minces. On peut aussi ajouter du volume au moyen d’une écharpe. «Il est judicieux, pour les hommes musclés, d’exploiter la virilité de leur silhouette avec des vestes aux revers larges. À titre d’inspiration, regardez comment s’habille Tom Ford, qui connaît parfaitement ce type de silhouette et comment le mettre en valeur.»