ENTREPRISES & STRATÉGIES — Immobilier

Nouveau cabinet

Savills déjà prêt à abattre des cartes



L’équipe de Savills Luxembourg est coordonnée par Régis Luttmann. (Photo: Maison Moderne)

L’équipe de Savills Luxembourg est coordonnée par Régis Luttmann. (Photo: Maison Moderne)

Le cabinet international en immobilier Savills a établi ses quartiers au Grand-Duché en constituant un premier noyau de collaborateurs. Et prépare déjà quelques annonces importantes.

Depuis la rentrée, le secteur des enseignes spécialisées dans l’immobilier compte un nouveau nom au Luxembourg: Savills. Avec des racines remontant en 1855, année de l’ouverture en Angleterre du bureau Savill and Son par Alfred, le groupe s’est étendu sur plusieurs latitudes.

Outre l’Asie, qui constitue l’un de ses principaux marchés, Savills mise beaucoup sur le marché des États-Unis, où il a acquis Studley en 2014. À une autre échelle, les ambitions ne manquent pas sur le Belux où un duo, John Defauw et Gregory Martin, a ouvert un bureau en 2008. Occupant désormais 16 personnes dans la capitale belge, Savills a donc décidé de se pencher sur le marché luxembourgeois de manière plus structurée.

«Avec un taux de vacance de l’ordre de 4%, le marché luxembourgeois présente d’excellents fondamentaux et un grand nombre d’investisseurs s’intéresse à son potentiel de croissance», déclare Gregory Martin, managing director de Savills Belux.

L’équipe luxembourgeoise de Savills est actuellement composée de quatre personnes, anciennement actives auprès de DTZ et qui arrivent donc avec un portefeuille et des contacts pour démarrer concrètement et rapidement les activités du bureau.

Régis Luttmann en prend la direction, avec Jonathan Morand et Thomas Winckel aux postes d’account managers et Sophie Leblon en charge du marketing et de la communication.

Une Place qui attire

Au Luxembourg, Savills entend d’abord marquer son empreinte dans l’immobilier de bureaux en location et acquisition, avec le support des équipes en Belgique sur les aspects d’investissement et de conseils complémentaires.

«En tant que Place internationale, Luxembourg est clairement privilégiée par nos clients investisseurs, occupants et propriétaires», indiquait Mark Ridley, CEO de Savills UK & Europe lors de la présentation du cabinet au Luxembourg.

Sans dévoiler de noms ni d’indications sur les actifs concernés, l’équipe annonce d’ores et déjà conclure prochainement des premiers deals grâce à un travail mené en amont de l’ouverture officielle. Avec la rondelette somme de 600 millions d’euros de transaction en phase de due diligence.

De quoi dynamiser encore un peu plus le marché de bureaux.