POLITIQUE & INSTITUTIONS

Luxembourg Art Week

Première foire d'art du Luxembourg



law_febe-008_the_room_behind_dibond.jpg

Les galeries luxembourgeoises (parmi lesquelles Zidoun-Bossuyt qui expose Martine Feipel et Jean Bechameil) ont toutes répondu présent. (Photo: Galerie Zidoun-Boussuyt)

C’est ce mardi que commence la première édition de la foire d’art de Luxembourg. Une semaine consacrée à la création contemporaine au Luxembourg et dans les pays proches.

Née de la collaboration entre art contemporain.lu asbl, le Cercle artistique de Luxembourg (CAL), l’Agence luxembourgeoise d’action culturelle asbl et la Ville de Luxembourg, la Luxembourg Art Week est une exposition d’art contemporain d’envergure qui offre une vue d’ensemble sur ce secteur. Pendant ces six jours, un seul lieu réunira le salon annuel du Cercle artistique de Luxembourg et une sélection de 19 galeries luxembourgeoises et des pays limitrophes qui présentent des artistes contemporains émergeants et de renom. Sous le titre «Positions», chaque galerie disposera d’un stand pour exposer ses artistes dans des conditions optimales dignes des grandes foires.

Ce projet s’apparente aux foires internationales d’art contemporain telles que nous les connaissons, mais ses dimensions plus modestes permettent d’assurer «l’échange entre les artistes et le public. Les visiteurs et exposants y trouvent la possibilité de dialoguer, de créer des contacts et de développer leurs réseaux», explique Alex Reding, un des initiateurs de cette semaine, qui espère que dans le futur, Luxembourg Art Week s’imposera comme une institution nouvelle dans le paysage culturel et artistique luxembourgeois. Un programme de conférences et de visites guidées contribue à inscrire la création contemporaine dans le contexte culturel général et doit ainsi apporter un éclairage sur sa définition et sa raison d’être.

Le CAL, qui fête cette année ses 122 ans, propose, un accrochage des œuvres de 35 artistes sélectionnés par un jury international donnant ainsi un large éventail de la création artistique locale. L’occasion pour les habitués des cimaises du CAL (Isabelle Lutz, Tung Wen Margue, Silvio Galassi, Miikka Heinonen, Anna Recker ou Nathalie Reuter, pour en citer une partie) de se confronter aux artistes présentés par les galeries professionnelles. 

Du 3 (vernissage) au 6 novembre à la Halle Victor Hugo au Limpertsberg

Entrée libre

www.luxembourgartweek.lu