ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

IT-Télécom

LuxConnect inaugure son 3e datacenter



De l’avis de tous les intervenants, le datacenter LuxConnect de Roost constitue une référence à l’échelle mondiale. (Photo : Luxconnect)

De l’avis de tous les intervenants, le datacenter LuxConnect de Roost constitue une référence à l’échelle mondiale. (Photo : Luxconnect)

Ce lundi soir, LuxConnect a inauguré son troisième centre de données, le 19e du pays. L’occasion pour François Biltgen, le ministre des Télécommunications de rappeler le travail accompli depuis 2006 afin de positionner le Luxembourg sur la carte numérique internationale. Un pari qui porte aujourd’hui ses fruits.

C’est sur le territoire de la commune de Bissen, dans le zoning « Kleng Bousbierg » à Roost, que LuxConnect a implanté son troisième centre de données. « Ce nouvel outil présente l’avantage d’être excentré par rapport à Luxembourg-ville et ses environs, où se concentrent tous les datacenters actuellement en fonction, a souligné Marcel Origer, directeur financier de LuxConnect. Situé à 20 kilomètres au nord de la ville de Luxembourg et à près de 40 kilomètres des infrastructures qui se trouvent à l’ouest et au sud du pays, le datacenter de Roost rassemble les conditions optimales pour garantir la poursuite des activités économiques en cas de catastrophe. » Véritable concentré de technologies, il dispose d’une capacité supérieure à celle des deux autres datacenters de LuxConnect situés à Bettembourg, avec 4.750 m2 de surface nette dédiée aux serveurs, pour un taux d’efficience énergétique (1,35) bien en deçà des standards actuels.

Niveau de sécurité élevé

Disposant d’un niveau de sécurité très élevé, ce datacenter est qualifié Tier IV Fault Tolerant et Tier III Highly Available. Il dispose en outre de salles avec différentes densités de puissance (de 1.000 à 3.000 watts par m2). « Roost excelle dans trois domaines. Il s’agit d’un centre modulable, adapté aux besoins d’acteurs différents, petits ou grands. Il offre l’avantage de la diversification géographique par rapport aux autres implantations situées au centre et au sud du pays. Enfin, il intègre une forte dimension green IT », a souligné François Biltgen, ministre des Communications et des Médias, invité à couper le ruban en compagnie d’Étienne Schneider, ministre de l’Économie et du Commerce extérieur, de retour du Canada.

Construit en 14 mois à peine, « en moins de temps qu’il n’en faut pour construire une maison unifamiliale », dixit Roger Lampach, directeur technique de LuxConnect, le nouveau datacenter de Roost occupe une surface de 20.000 m2 et s’intègre parfaitement dans la stratégie mise en place par le gouvernement visant à positionner durablement le Luxembourg sur la carte de l’ICT au niveau mondial. « Les récentes implantations, notamment celles des plus importantes sociétés de jeux en ligne comme Onlive, Innova, BigFish ou encore BigPoint, pour ne citer que celles-là, ont été rendues possibles grâce à un déploiement important d’infrastructures par les différents acteurs du marché au Luxembourg. LuxConnect, dans ce contexte, a pleinement joué son rôle de facilitateur, a souligné Edouard Wangen, CEO de l’entreprise privée, créée par l’État en 2006. Nos clients, intégrateurs et opérateurs, ont su développer, grâce à nos infrastructures, des offres de services innovantes répondant précisément aux exigences de sécurité et de rapidité qui sont au cœur du business de ces nouveaux venus. »

De l’avis de tous les intervenants, le datacenter LuxConnect de Roost constitue une référence à l’échelle mondiale, de par les innovations qu’il abrite, notamment en matière de sauvegarde de l’environnement et d’optimisation énergétique. « Grâce à notre association avec Kiowatt, c’est la première fois qu’une centrale de cogénération, alimentée par du bois de rebut, classé biomasse, produira du froid servant à maintenir une température de 24 degrés au sein d’un bâtiment de ce type », souligne Roger Lampach.

L’objectif du gouvernement est désormais de poursuivre le développement du réseau à ultra haut débit pour le rendre accessible rapidement au plus grand nombre. Et préparer dès aujourd’hui l’après 2015. « 500 millions d’euros, dont un cinquième pour LuxConnect, ont été investis ces dernières années dans l’implantation de datacenters parmi les plus sécurisés au monde et dans le réseau de ‘fibre noire’ qui offre la rapidité d’échange des informations, a encore précisé François Biltgen. Si je regarde en arrière, nous venons de très loin. Mais nous irons encore plus loin à l’avenir parce que la croissance est dans les ICT. »