POLITIQUE & INSTITUTIONS
POLITIQUE

Affaire RTL/Lunghi

Lunghi va répondre en justice



enricolunghi_justice.jpeg

Enrico Lunghi dispose d'un délai de 10 jours pour accéder au dossier le concernant. (Photo: Maison Moderne /archives)

Alors qu’il a reçu le rapport de l’enquête disciplinaire le concernant, Enrico Lunghi compte intenter une action en justice contre RTL pour diffamation.

Les remous autour de l’affaire Lunghi continuent à nourrir l’actualité. Lundi, le Premier ministre s’exprimait devant des députés réunis en commission parlementaire et ne nourrissait aucun regret quant à la manière et le timing avec lesquels il a demandé une enquête disciplinaire à l’encontre d’Enrico Lunghi

Cette enquête a désormais été menée par le Commissariat du gouvernement chargé de l’instruction disciplinaire (CGID) et un rapport de plus de 70 pages a été remis aux intéressés, Enrico Lunghi et Xavier Bettel, comme l’indiquait 100,7 ce mardi matin.

On espère et on suppose que cette enquête a été menée en toute indépendance et intelligence. Comme le précise le CGID, à la clôture d’une instruction, le fonctionnaire concerné dispose encore d’un délai de 10 jours pour accéder au dossier et pour faire des observations ou demander un complément d’instruction. Il appartient donc aujourd’hui à Enrico Lunghi et à son avocat, Me Jean-Marie Bauler, d’apporter des remarques et précisions sur le rapport, ce qu’ils ne manqueront pas de faire.

Mise à jour le 29 novembre à 20:05:

Par la suite, le commissaire aura trois options, il peut transmettre le dossier au conseil de discipline, ou il juge qu’il n’y a pas assez de matière pour un conseil de discipline et renvoie au demandeur en proposant une sanction légère. Il semble qu’il soit extrêmement rare que cette deuxième option soit choisie. Dans la grande majorité des cas, le commissaire s’en remet au conseil de discipline, une procédure qui peut prendre de longs mois.

Le commissaire dispose aussi d'une troisième option à savoir le non lieu ou le «classement du dossier.»

Par ailleurs, et indépendamment du rapport du commissaire du gouvernement, Enrico Lunghi a l’intention de porter plainte pour diffamation à l’encontre de RTL. L’action en justice demanderait des dommages et intérêts.

Il n’est pas encore précisé si cette action sera menée uniquement vers l’antenne ou également envers la collaboratrice de la chaîne Sophie Schram, qui n’est pas directement employée par la station mais travaille en free-lance.