ENTREPRISES & STRATÉGIES — Architecture + Real Estate

Après une rencontre avec la ministre

Logements vacants: un site déjà stoppé net



La question des logements vides demeure un problème, qui sera abordé différemment. (Photo: iddko-blog)

La question des logements vides demeure un problème, qui sera abordé différemment. (Photo: iddko-blog)

La page luxembourgeoise du site allemand pointant les habitations vides, en ligne depuis peu, a déjà été désactivée. L'association locale Sauvegarde du Patrimoine a été convaincue par les arguments de la ministre du Logement, Maggy Nagel.

leerstandsmelder.de/luxemburg ne fonctionne plus au moment où vous lisez ceci…

L'initiative citoyenne, partie d'Allemagne, invite à localiser les logements vacants pour dénoncer le grand écart entre les gros besoins en logement et les habitations laissées vides, parfois pour des raisons toutes simples, parfois aussi à cause d'appétits spéculatifs. Sur paperJam.lu, ce jeudi, beaucoup ont découvert l'existence toute récente d'une page luxembourgeoise sur ce site. Une page où commençaient à pleuvoir des «spots», pointant les adresses n'abritant personne.

«Le problème des logements vacants est plus complexe que la représentation que permet d'en faire une plateforme Internet», explique Jochen Höfer, co-fondateur du site. Nous avons donc décidé de ne pas poursuivre la page.» L'annonce a été faite dans un communiqué, reçu après la parution de l'information sur paperJam.lu, qui a d'ailleurs manifestement intéressé bon nombre de nos lecteurs.

Rencontre avec la ministre

Concordance de temps ou mauvais hasard? La décision d'arrêter la page luxembourgeoise est intervenue jeudi, après une rencontre entre la ministre du Logement, Maggy Nagel, et ses collaborateurs, d'une part, et l'association Sauvegarde du Patrimoine, d'autre part, soit l'association luxembourgeoise assurant le suivi des informations recueillies au Grand-Duché pour la plateforme allemande, laquelle s'appuie sur des mouvements citoyens dans les différentes villes et régions qu'elle couvre par son action de repérage.

La rencontre a eu lieu jeudi matin et elle était programmée depuis quelques temps, selon un responsable de Sauvegarde du Patrimoine, joint par paperJam.lu. «Madame Nagel nous a informés sur les efforts mis en œuvre par le gouvernement pour résoudre le problème du logement», indique le communiqué de l'initiative «leerstandsmelder». Celle-ci note que, «compte tenu des nouveautés en la matière qui sont attendues, notre 'détecteur de vacance' pourrait s'avérer contre-productif. Par conséquent, nous nous sommes engagés à mettre fin à l'action.»

La page «off», mais l'action continue

Jeudi, à 17h, la page luxembourgeoise du site fonctionnait encore et avait, depuis le matin, encore ajouté quelques «spots» à la carte du pays. Jeudi à 17h30, le site allemand était encore actif, mais la page luxembourgeoise était «off».

(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)

L'association Sauvegarde du Patrimoine avait commencé son travail de détection il y a environ quatre semaines. Critiquée et ayant fait marche arrière, l'asbl a néanmoins trouvé des encouragements dans l'aventure. «Nous allons encore nous consacrer au problème des taux d'inoccupation, pas sur internet, où la différenciation des raisons de la non-occupation n'est pas possible, mais dans les conversations avec les propriétaires, les municipalités, et aussi le ministre», conclut Jochen Höfer.