POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Depuis 2012

Les ventes et recettes sur les carburants en recul



En raison d’une plus grande homogénéité des prix avec les pays voisins, les ventes de carburants diminuent sans discontinuer au Luxembourg depuis cinq ans, tout comme les bénéfices que les caisses de l’État en retirent.

Des experts de l’Administration des douanes et accises ont rencontré ce jeudi les membres de la commission des finances et du budget de la Chambre des députés dans le cadre des travaux sur le projet de budget 2018, actuellement en cours.

Selon les douanes, si les ventes de carburants et de tabac sont en recul  ainsi que les recettes pour l’État qui en découlent – les ventes d’alcool connaissent pour leur part une croissance élevée.

Cette année, elles ont déjà rapporté à l’État 45 millions d’euros et elles pourraient dépasser d’ici la fin 2017 le chiffre record de 49,5 millions d’euros enregistrés l’an dernier.

Pour les carburants, la tendance est à l’inverse depuis 2012, avec des ventes en recul de 32% pour l’essence, et de 10% pour le diesel.

Tabac: baisse des ventes, hausse des prix

À en croire l’Administration des douanes et accises, la baisse des ventes de diesel – davantage que celle de l’essence – serait liée au fait que de moins en moins de camions passent par le Luxembourg pour y faire le plein, les prix pratiqués par les pays voisins tendant à s’harmoniser.

Enfin, pour les tabacs, les quantités de cigarettes vendues au Grand-Duché affichent quant à elles une diminution de 41% en dix ans. Cette année, elles ont toutefois déjà permis à l’État d’engranger 550 millions d’euros, correspondant à 2,9 milliards de cigarettes et à 3,8 tonnes de tabacs vendus.

Cependant, les recettes tirées de ces produits n’ont pas chuté dans la même proportion que leurs ventes, du fait de prix qui ont régulièrement augmenté durant la même période.

De manière globale, elles sont relativement stables sur les dix dernières années, à une moyenne de 518,3 millions d’euros, avec un pic observé en 2014 à 623,2 millions d’euros.