LIFESTYLE & VIE PRATIQUE
SORTIES

L’immanquable du week-end

Les «Services» dansés de Linder au Mudam



unknown-1.jpeg

Les cinq «Services chorégraphiques» d'Adam Linder ont été créés entre 2013 et 2017. (Photo: Allie Foraker)

En février, le Mudam Luxembourg ambitionne plus que jamais de représenter l’art contemporain sous toutes ses formes et met ainsi à l’honneur, pour la première fois en Europe, les cinq «Services chorégraphiques» créés par le danseur et chorégraphe Adam Linder.

«Adam Linder: Full Service» est un projet expérimental qui se déroule dans les galeries sur une période de quatre semaines pendant lesquelles les services se suivent et se superposent, telle une exposition dont le contenu évolue en continu. Ce week-end, ce sont les «Services» numéro 2 et 3 qui seront dansés. 

Les performances 

  • «Service nº2: Some Proximity» (2014)

«Un critique d’art élabore en direct des réflexions critiques sur le lieu même où il est invité à travailler tandis que deux danseurs relaient ce texte en le traduisant à travers leurs propositions vocales et corporelles.»

  • «Service nº3: Some Riding» (2015)

«Deux danseurs récitent deux essais de Catherine Dammanand et Sarah Lehrer-Graiwer, sur les notions d’incarnation et de performance. Bougeant de manière lente et progressive (adagio), ils produisent aussi des sons de claquement, sorte de rebonds robotiques qui viennent ponctuer leurs mouvements et la lecture des textes.»

Le contexte 

Créés entre 2013 et 2017, les cinq «Services chorégraphiques» sont un ensemble de projets imaginés et conçus pour les espaces des musées et des galeries d’art qui questionnent la place et la représentation du corps et de la performance dans l’art contemporain. 

Dans ces services, le matériau de travail d’Adam Linder est le corps du danseur, ou plus exactement le travail de ce corps qui y est dès lors repensé selon les modes de fonctionnement de l’économie de service. Ainsi, chaque institution qui souhaite les présenter doit signer un contrat qui décrit précisément la relation entre les performeurs (les danseurs), le service chorégraphique qu’ils fournissent (la danse) et le coût de leur travail (danser). C’est cet ensemble qui détermine la durée du projet. 

Mudam Luxembourg a choisi de louer les cinq «Services chorégraphiques» d’Adam Linder, offrant ainsi une vue d’ensemble de l’approche singulière de l’artiste de la danse et la performance. 

«Adam Linder: Full Service»

Services nº2 et 3

Samedi 16/02 et dimanche 17/02 de 12h à 18h

www.mudam.lu