ENTREPRISES & STRATÉGIES — Immobilier

Résidentiel

Les prix de l’immobilier en baisse



Sur le trimestre, le recul est particulièrement net pour les appartements de plus de 100 mètres carrés (-7,14%). (Photo : Luc Deflorenne)

Sur le trimestre, le recul est particulièrement net pour les appartements de plus de 100 mètres carrés (-7,14%). (Photo : Luc Deflorenne)

Selon l’Observatoire de l’Habitat, les prix des appartements anciens ont reculé de 2 % au troisième trimestre. Le nombre d’offres de vente s’inscrit en forte augmentation.

L’envolée des prix de l’immobilier touche-t-elle à sa fin ? L’Observatoire de l’Habitat a en tout cas noté un premier infléchissement de la tendance au troisième trimestre.

Alors que la crise de la zone euro pèse sur le moral des ménages, le prix moyen au mètre carré des appartements existants a diminué de 2,01 % par rapport au trimestre précédent à 3.817 euros. Sur un an, la tendance reste toutefois en hausse, avec une progression de 1,87 % par rapport au troisième trimestre 2010.

Sur le trimestre, le recul est particulièrement net pour les appartements de plus de 100 mètres carrés (-7,14 %), ainsi que pour les surfaces de moins de 50 mètres carrés (-4,53 %) et celles comprises entre 60 et 70 mètres carrés (-4,43 %).

Disparités entre régions

Les disparités sont assez sensibles entre les régions, avec une progression de 3,28 % dans la région Centre-Nord, des reculs de respectivement 2,57 % et 3,41 % dans les régions Centre-Sud et Est.

« Pour les appartements en construction (marché du neuf), les évolutions des prix moyens sont là encore assez hétérogènes. En glissement annuel, les prix de vente moyens ont baissé pour les appartements les plus petits (moins de 70 m2), alors qu’ils ont eu tendance à augmenter pour les appartements plus grands », souligne l'Observatoire de l'Habitat.

Dans le neuf, les variations oscillent entre +11,22 % pour les appartements de 80 à 90 mètres carrés et -9,5 % pour celles de 50 à 60 mètres carrés.

Phénomène inverse dans la location

Globalement, une légère hausse des prix reste observée dans le neuf (+1,27 % sur le trimestre et +0,31 % sur un an).

L’infléchissement, voire la tendance à la baisse du marché, pourrait toutefois se poursuivre au vu de l’augmentation de l’offre de biens disponibles par rapport à la même période de l’an dernier : +10,98 % pour les maisons et +13,86 % pour les appartements.

Du côté des loyers, on observe les phénomènes inverses avec un recul sensible du nombre d’annonces de location (-16,55 % pour les maisons et -22,19 % pour les appartements) et une forte hausse des loyers par rapport au trimestre précédent (+7,71 % pour les maisons et +3,69 % pour les appartements).