ENTREPRISES & STRATÉGIES — Architecture + Real Estate

Déménagement précipité

Les fonctionnaires du Jean Monnet vers l’inconnu



Le bâtiment Jean Monnet au Kirchberg (Photo: DR)

Le bâtiment Jean Monnet au Kirchberg (Photo: DR)

La Commission européenne ne renouvellera pas son bail dans le bâtiment historique du Kirchberg. Le comité du personnel a adressé un courrier au Commissaire Šefčovič afin d’éclairer le sort des 1.700 fonctionnaires qui occupent les murs.

Ce mercredi, le comité du personnel de la Commission européenne à Luxembourg a adressé un courrier au vice-président de l’exécutif bruxellois, notamment en charge des questions d’administration, Maroš Šefčovič. Son objet: clarifier le sort des quelque 1.700 personnes travaillant dans le bâtiment Jean Monnet sis sur le boulevard Konrad Adenauer au Kirchberg.

Les fonctionnaires et autres agents occupant les lieux savent en effet depuis quelques jours qu’ils déménageront avant la fin de l’année. La destination est, quant à elle, inconnue. Ce jeudi, le Quotidien rapporte le contenu de la lettre écrite par Robert Klar, président du comité du personnel: «La date de l’annonce de ce déménagement nous étonne. Nous souhaiterions avoir des explications plus poussées. Normalement, M. Šefčovič doit venir à Luxembourg mercredi prochain pour voir Jean Asselborn. Nous souhaiterions qu’il en profite pour rencontrer le personnel.»

Le bail avec le Fonds d’urbanisation et d’aménagement du Kirchberg, arrivant à échéance en décembre, ne sera pas renouvelé du fait du caractère vétuste du bâtiment livré en 1975. Il avait été décidé en 2010 de bâtir un Jean Monnet 2. Sa livraison est prévue pour 2020. Avant cela, il faudra reloger temporairement les agents de la Commission européenne concernés. Une étude de marché est aujourd’hui en cours. Les personnes concernées devraient être dispersées dans différents locaux «principalement dans la capitale», a indiqué Antonio Gravili, porte-parole de la Commission. «D’ici deux ou trois mois, on devrait y voir plus clair», a-t-il conclu.