POLITIQUE & INSTITUTIONS

Nouvelle initiative

Le secteur automobile aura son campus



campusauto.jpg

Le campus n'hébergera pas des activités industrielles, mais des projets de testing et de R&D. (Photo: licence cc )

Une nouvelle structure dédiée au secteur automobile va voir le jour à Roost, sur le mode d’un partenariat public-privé. Le campus servira de catalyseur pour le secteur qui pourra y mener des activités de R&D.

Après l’annonce, répercutée dans la presse internationale, de la volonté du Luxembourg de mener une exploration spatiale, le gouvernement, par la voix du ministre de l’Économie, donne une nouvelle impulsion dans un autre secteur économique.

Cette fois, c’est l’automobile qui est au centre d’un projet innovant, à savoir la création d’un campus automobile à Roost, dans la commune de Bissen.

«Je crois que le secteur automobile dispose d’un grand potentiel pour les années à venir, déclare le ministre de l’Économie, Étienne Schneider, à Paperjam.lu. Nous ne produisons pas de voitures, mais nous disposons d’un grand savoir-faire dans les pièces détachées et les composants, avec l’avantage d’être situés géographiquement au centre des grands producteurs français, italiens et anglais.» 

Le site choisi, d’une surface de 14 hectares, appartient actuellement à Goodyear et se situe à proximité des installations de l’équipementier qui est d’ailleurs une des parties prenantes du projet. 

L’État a prévu de reprendre le site qui sera géré par une structure faîtière en vue de mener principalement des activités de R&D, de production de prototypes et de tests grandeur nature, en profitant de la proximité du circuit d’essai de Goodyear. Il ne s’agit cependant pas de développer une production sur place à l’échelle industrielle.

«Nous voulons profiter d’une combinaison entre des acteurs existants du secteur, ceux de la logistique et de la R&D pour faire vivre ce campus», ajoute Étienne Schneider.

Des discussions sont en cours avec différentes entreprises pour relocaliser tout ou partie de leurs activités sur cette future zone d’activités qui aurait parmi ses principes clés la mutualisation des infrastructures. Des logements de fonction y sont aussi prévus. 

Le projet sera officiellement présenté dans les prochains jours aux parties prenantes. Il fait partie des cinq axes prioritaires pour le Cluster dédié au secteur automobile, sous l'égide de Luxinnovation.