LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Culture

L’immanquable du week-end

Le rythme dans tous ses états



Amateurs de grandes rythmiques dramatiques et de rencontres audacieuses, c’est à la Philharmonie du Luxembourg qu’il faut se ruer dimanche soir!

La Philharmonie propose une mise en perspective de trois pièces fortes, mais issues de cultures fondamentalement différentes, avec le National Youth Orchestra of Germany, dirigé par le chef russe Kirill Petrenko, qui succède à Simon Rattle à la tête du prestigieux Orchestre philharmonique de Berlin. 

Il s’agit tout d’abord d’un véritable affrontement entre «Le Sacre du printemps» d’Igor Stravinsky, œuvre tout d’abord polémique par son ouverture au basson improbable et son absence d’intrigue, puis ayant fini par apporter la gloire à son compositeur, et des «Danses symphoniques» issues de la comédie musicale culte «West Side Story». L’affrontement entre Sharks et Jets, bandes rivales inspirées par les Capulets et Montagues, a valu à ce monument de la culture populaire moderne de nombreux prix, dont deux Tony Awards en 1958, juste après sa première production. 

Le tout est complété par le «Concerto pour timbales n°1» de William Kraft, qui donnera sans doute au soliste Wieland Welzel – aujourd’hui membre des Berliner Philharmoniker, après cinq ans passés au sein de l’orchestre qu’il accompagne à Luxembourg ce week-end – l’occasion d’exprimer toute sa virtuosité...

Kirill Petrenko et le National Youth Orchestra of Germany

Dimanche 6 janvier 2019 à 19h

Retrouvez plus d’informations et la billetterie sur le site officiel de la Philharmonie.