POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Commission parlementaire

Le référendum sur la Constitution plutôt en 2018



Alex Bodry estime que le référendum serait plutôt organisé en février ou mars 2018. (Photo: Christophe Olinger/archives)

Alex Bodry estime que le référendum serait plutôt organisé en février ou mars 2018. (Photo: Christophe Olinger/archives)

Les députés de la commission sur les institutions et la réforme institutionnelle ont jugé «irréaliste» l’organisation d’une deuxième consultation populaire en 2017, comme initialement prévu. «Février ou mars 2018» semblerait plus favorable.

Trois jours après la tenue du premier référendum voulue par la coalition gouvernementale, la question de l’organisation du deuxième, sur la Constitution, a été abordée mercredi en commission parlementaire.

Après avoir «évoqué les conséquences des résultats de dimanche» sur «un texte particulièrement complexe», les députés ont estimé que l’organisation d’un autre scrutin dans deux ans serait «difficilement réaliste». D’autant qu’en octobre 2017 se tiendront les prochaines élections communales. D'ou l'idée initiale d'organiser les deux scrutins le même jour.

Mais pour éviter le mélange des genres entre, d’une part, la campagne locale et, d’autre part, la campagne nationale, le choix de reporter le référendum semble l’emporter. Selon Alex Bodry (LSAP), président de la commission des institutions et de la réforme constitutionnelle, la deuxième consultation populaire annoncée par le gouvernement devrait avoir lieu «en février ou mars 2018».

Déposée en 2009, la proposition de révision de la Constitution a été suivie de nombreux travaux parlementaires pour l’adapter au pays tel qu’il a évolué. Le texte actuel s’inspire en effet du texte fondamental adopté le 23 juin 1848, s’inspirant lui-même de la Constitution belge de 1831.