POLITIQUE & INSTITUTIONS

#Celebratingluxembourg

«Le lieu de tous les possibles»



zczc.jpg

Raymond Schadeck, président de Luxexpo The Box depuis 2010 et président de Luxinnovation depuis 2012. (Photo: Maison Moderne / Archives )

Jour J pour la grande soirée #CelebratingLuxembourg mettant à l’honneur les ambassadeurs du pays et organisée à la Rockhal. Le 100e témoignage de la série nous est livré par Raymond Schadeck, et sa double casquette de président de Luxexpo The Box depuis 2010 et président de Luxinnovation depuis 2012.

Monsieur Schadeck, votre travail contribue au rayonnement à l’international du Luxembourg. Quand en avez-vous pris conscience pour la première fois?

«Dans ma vie précédente (managing partner d'EY Luxembourg, ndlr), j’ai promu quotidiennement le Luxembourg à l’international. Chez Luxexpo The Box j’ai pris conscience de l’ampleur du phénomène en passant dans les coulisses, lors de ma première visite du salon Vakanz comme président de la société. Je n’imaginais pas à quel point, ce secteur était international… Tous les partenaires et exposants, un millier de personnes en provenance de l’étranger, venaient promouvoir leurs destinations! J’étais au cœur du rayonnement international de notre pays. Pluriculturalisme oblige, j’ai compris qu’ici, in The Box, un événement n’est pas imaginable sans intégrer son internationalisation.
 
Luxinnovation a toujours été déjà présente dans de nombreux événements internationaux. Mais lorsqu’en 2015 le ministre de l’Économie, Étienne Schneider, nous a confié la mission de promotion de l’économie nationale auprès des investisseurs potentiels à l’étranger, toute la dimension internationale de ma fonction en tant que président de Luxinnovation, que j’occupe depuis 2012, s’est pleinement révélée.  
 
Comment se positionnent les secteurs que vous couvrez à l’international? 

«L’activité Mice (Meetings, incentives, conferening, exhibitions) est intrinsèquement internationale. Luxexpo The Box est d’ailleurs rattachée au département du tourisme du Ministère de l’Économie. Cette activité est une passerelle avec la Grande Région, l’Europe et le monde. L’activité de Luxexpo The Box consiste à connecter des personnes et à promouvoir les échanges de vues, d’idées, de biens et de connaissances. Plus cette communauté est internationale, plus ces échanges sont riches. Ce secteur n’étant pas typiquement luxembourgeois, The Box déploie une série d’actions afin de soutenir la démarche du gouvernement et accélérer le processus de développement à l’international.
 
Pour Luxinnovation, on ne peut pas forcément parler de particularité luxembourgeoise, mais ce qui est sûr, c’est que dans bon nombre de domaines, le pays est à la pointe, voire initiateur de projets. Et c’est notamment le cas dans les trois secteurs d’activité sur lesquels Luxinnovation est particulièrement actif: ICT, cleantech et automotive.

  • Dans le domaine de l’ICT, le Luxembourg est ainsi parfaitement bien placé notamment en matière d’infrastructures. Il figure d’ailleurs au 9e rang (sur 176 pays) dans le dernier rapport de l’Union internationale des télécommunications publié fin novembre, pour ce qui est du développement dans le pays de la société de l’information.
  • Pour les cleantech, la stratégie nationale en matière d’économie circulaire poussée par la secrétaire d’État Francine Closener commence à porter ses fruits: de par sa petite taille, le Luxembourg fait figure d’un laboratoire grandeur nature unique. L’intégration d’une composante circulaire au sein du Pacte Climat auquel la totalité des communes du pays souscrit en est un exemple parfait. 
  • Enfin, dans le secteur automotive, le pays a su se positionner sur le segment des équipements, en étroite collaboration avec les constructeurs dont bon nombre se trouvent dans un rayon de quelques centaines de kilomètres autour du pays.

Que ce soit de manière transversale ou verticale, les compétences développées au Luxembourg dans ces trois domaines sont évidentes et contribuent à la bonne réputation du pays à l’international.

La notion d’innovation pourrait également être un autre mot-clé qui colle très bien au pays.

Raymond Schadeck, président de Luxexpo The Box depuis 2010 et président de Luxinnovation depuis 2012.

Luxembourg est un pays «fiable, dynamique et ouvert». Reconnaissez-vous Luxembourg dans ces mots-clés retenus par le gouvernement?
 
«Difficile d’être objectif! Récemment, nous avons repensé l’identité de Luxexpo. Nous nous sommes posé la question de nos valeurs et nous sommes arrivés aux mêmes conclusions. Elles se reflètent dans trois éléments de notre marque:

  • La fiabilité et l’efficacité, qui s’expriment dans Luxexpo;
  • L’endroit où se trouve l’évènement, qui se traduit par The Box;
  • L’action et le dynamisme, qui se traduisent par Building Original eXperiences. 

Quand tout ça rentre en symbiose, Luxexpo The Box, à l’instar du Luxembourg, se transforme et devient le lieu de tous les possibles. Alors oui, comme pour The Box, je reconnais le Luxembourg dans ces trois adjectifs!
 
En tant que directeur de Luxinnovation, totalement! Comment pourrait-il en être autrement? Et cela se décline aussi très bien dans notre action: la fiabilité dans nos interventions, le dynamisme de nos équipes et l’ouverture aux changements en tout genres sont également inscrits dans nos gènes. Ils constituent trois ingrédients essentiels qui mènent à la notion d’innovation, qui pourrait également être un autre mot-clé qui colle très bien au pays.
 
Que vous disent vos interlocuteurs à l’étranger sur le Luxembourg?

«Notre notoriété est encore faible dans la meeting industry. Nous sommes en concurrence avec des destinations expérimentées. Leur offre est très structurée. Elle traduit la volonté de la destination et rassure. Au fil du temps ces acteurs ont tissé des réseaux d’alliés qui leur ouvrent des portes, des ambassadeurs Mice! 

Véritables experts sectoriels, ils représentent leurs secteurs et la destination à l’international. Ils redressent éventuellement la perception erronée que peuvent avoir certains organisateurs d’événements et mettent en avant les atouts de la destination auprès de leurs associations professionnelles. Ils sont garants du sérieux de leur secteur et de l’image du territoire.

The Box a mis en place un Meeting Ambassador Program qui s’inscrit dans une démarche globale nationale et qui se focalise sur les projets d’envergure et complexes de 1.000 à 3.000 conférenciers. Des événements dont l’impact économique est substantiel pour l’ambassadeur, pour son secteur et pour le territoire. J’invite les personnes intéressées à rencontrer l’équipe The Box qui se fera un plaisir de les aider à nous soutenir.
 
Pour ce qui est de Luxinnovation, très souvent, le Luxembourg est associé à la place financière et c’est tout. Je suis donc souvent amené à prêcher la bonne parole pour faire évoluer cette image restrictive. Le pays regorge d’industries performantes et se positionne vraiment en tant que business centre dynamique et innovant pour beaucoup d’autres secteurs. Mais je ne peux que constater qu’il y a encore du chemin à parcourir pour faire changer certaines mentalités.

Le Luxembourg dispose d’outils compétitifs et d’atouts majeurs.

Raymond Schadeck, président de Luxexpo The Box depuis 2010 et président de Luxinnovation depuis 2012.

Celebrating Luxembourg

Et qu’est-ce que vous leur répondez pour leur donner envie de visiter le Luxembourg?
 
«Le Luxembourg dispose d’outils compétitifs et d’atouts majeurs qui permettent aux clients de notre secteur de se promouvoir dans les meilleures conditions. Nous partageons nos frontières avec l’Allemagne, la France et la Belgique. Cette situation exceptionnelle associée à un contexte social et un environnement des plus sûrs au monde nous place en challenger de choix pour le secteur Mice international. Avec 100 événements et 400.000 visiteurs par an dans un pays comptant 600.000 habitants, The Box est un acteur majeur du secteur, une caisse de résonnance culturelle et économique unique pour le territoire.
 
De par ma position à Luxinnovation, je leur parle notamment du fait que nulle part ailleurs en Europe ils pourront trouver un pays qui marie avec une telle facilité les notions d’ouverture et de multiculturalité. C’est évidemment ce qui rend le pays unique et fait sa richesse. Le modèle luxembourgeois devrait servir de référence, voire de modèle, pour le reste de l’Europe. L’idée d’États-Unis d’Europe qui revient régulièrement sur le devant de la scène suppose que les nations, aussi hétérogènes soient-elles, parviennent à faire preuve d’un même esprit de cohabitation et de respect mutuel.   

À quelle occasion avez-vous été particulièrement fier du Luxembourg?
 
«Hier soir, comme tous les soirs d’ailleurs!

Pour Luxinnovation je citerai deux choses. La première concerne le site de Belval: il est fascinant de voir comment une large friche industrielle s’est transformée en l’espace de quelques années, par la volonté à la fois des pouvoirs publics et d’initiatives privées, en une cité des sciences et de l’innovation qui n’a que très peu d’équivalents en Europe.

La seconde concerne le vaste programme-cadre européen, Horizon 2020, dédié à la recherche et à l’innovation. Le Luxembourg y est très actif et selon les dernières statistiques publiées par la Commission européenne, le pays se situe au troisième rang européen en matière de taux de réussite. En outre, comparée au précédent programme-cadre européen baptisé FP7, la participation des entreprises est bien plus importante: un financement de plus de 60 millions d’euros en privé et en public a déjà été obtenu en un peu plus de trois ans, soit autant que pour l’ensemble du programme FP7 d’une durée de sept ans. Compte tenu de la taille de notre économie, c’est une performance dont nous pouvons en effet être fiers!»

L’aventure #CelebratingLuxembourg continue sur celebratingluxembourg.com pour découvrir toutes les personnalités.