POLITIQUE & INSTITUTIONS

Bilan annuel

Le Kirchberg poursuit sa mue



Le Kirchberg accueillera un Mama Shelter rue du Fort Niedergrünewald. Illustration : M3 Architectes

Le Kirchberg accueillera un Mama Shelter rue du Fort Niedergrünewald. Illustration : M3 Architectes

Pour le quartier d'affaires, l’année 2016 a été avant tout marquée par les travaux du tram, annonce le Fonds Kirchberg lors de son bilan annuel. L’occasion également de présenter les nouvelles perspectives à venir.

Des travaux du tram, qui doit être mis en circulation le 17 décembre prochain, découle le réaménagement du pont Grande-Duchesse Charlotte, avec une double voie prévue pour le tram et une piste cyclable bidirectionnelle qui se prolonge sur l’avenue Kennedy. Le tram roulera sur une piste engazonnée et deux bandes de verdure encadreront la piste cyclable, ainsi séparée de la voie automobile. Douze nouveaux passages piétons viendront également ponctuer l’avenue, sur laquelle la vitesse automobile sera réduite à 50km/h, favorisant la traversée pour les piétons et les cyclistes.

1 / 3
2 / 3
3 / 3

Le pôle d’échange Pfaffenthal-Kirchberg (Architectes Paczowski et Fritsch) est également dans sa dernière phase de construction, et doit être terminé au moment de la mise en service du tram. En face, le bassin de rétention (6.400m3) et le transformateur nécessaire à l’accroissement en alimentation en électricité du Kirchberg sont en train d’être achevés. De ce bastion de la Porte de l’Europe, une nouvelle passerelle permettra aux piétons et cyclistes de rejoindre directement le Mudam.

À l’autre bout de l’avenue, c’est le P+R Serra avec la gare de bus-tram qui vont être mis en chantier à partir de mars 2018. Conçu par Steinmetzdemeyer et Pohl architectes, ce nouvel ensemble se composera en tête d’un immeuble double de bureaux (10.000m2 brut), avec des commerces en rez-de-chaussée et un arrêt de tram avec un grand auvent dessiné par le paysagiste Peter Latz (installation: novembre 2017). Derrière prendront place une nouvelle gare de bus et un P+R de cinq étages (570 places de parking).

1 / 3
2 / 3
3 / 3

Toujours plus d’institutions et de logements

Les institutions européennes continuent de s’agrandir et le quartier européen va accueillir de nouvelles extensions pour la BEI (Mecanoo architectes), la Cour de justice (Dominique Perrault et Jean Petit architectes), la Commission (Jürgen Engel architectes) et le Parlement dont la première phase est en voie d’achèvement, le tout articulé autour d’une nouvelle place publique.

Côté logement, le Kirchberg poursuit sa mue. Les PAP Kiem et Réimerwee sont ficelés et permettent respectivement la création de 820 et 480 nouveaux logements, dont des logements sociaux à coût abordable. Notons aussi la possibilité d’avoir une coopérative d’habitation à Réimerwee.

De nouveaux quartiers à l’étude

Outre ces zones déjà connues, le Fonds Kirchberg a révélé que de nouveaux quartiers sont à l’étude. C’est ainsi que la zone de l’ancien Eurocontrol a été confiée aux urbanistes Urbis pour un ensemble qui favorise la mixité sociale et les fonctions, avec des services de proximité et un maillage avec l’habitat situé hors du périmètre du Fonds Kirchberg.

En face du Rehazenter, Dewey Muller travaille à un nouveau quartier où l’usage de la voiture sera minimisé, avec l’implantation de deux parkings collectifs.
La nouvelle démarche de co-création qui vise le Cradle to Cradle va bientôt se terminer (2018) pour aboutir sur le lancement de nouvelles constructions à partir de 2020. Ces projets concernent Kennedy Sud (36.000m2), la seconde phase du Kiem (23.700m2) et 17.280m2 à Grünewald (avec un nouvel hôtel, des logements, des bureaux et des espaces pour les industries créatives).

62 hectares à venir

Mais le nouveau gros morceau sera le développement de 62ha appartenant au Fonds Kirchberg et à des propriétaires privés. Cette zone, appelée «Op der Schleed» est située à côté du nouveau bâtiment de RTL et plus au sud. C’est le bureau d’Alain Guez qui est mandaté pour cette étude, en collaboration avec Laurence Crémel (paysagiste), Franck Boutté (consultants ingénierie environnementale), Alphaville (programmation urbaine) et RRA France (ingénierie mobilité et urbanisme). Ce nouveau morceau de ville, dans lequel on trouvera de nombreux services de proximité, accueillera aussi des équipements scolaires (des lycées pour désengorger le Limpertsberg et certainement la Waldorfschoul) et une ferme urbaine.

1 / 2
2 / 2

Découvrez les quartiers et l’article entier ainsi que les photos sur Archiduc.lu.