POLITIQUE & INSTITUTIONS

Rapport annuel

Le Kirchberg dans la continuité... des travaux



L’avenue Kennedy connaîtra prochainement quelques aménagements pour devenir un peu plus encore une avenue urbaine. (Photo: Fonds Kirchberg)

L’avenue Kennedy connaîtra prochainement quelques aménagements pour devenir un peu plus encore une avenue urbaine. (Photo: Fonds Kirchberg)

Le Fonds Kirchberg a présenté lundi son rapport annuel. Pas de grande annonce et une année généralement marquée par la continuité des travaux.

C’était donc autour du Fonds Kirchberg de présenter son bilan 2015 lundi. L’occasion de faire le tour du propriétaire et surtout des chantiers.

Commençons par la mobilité et l’arrivée promise en 2017 du tram. L’avenue Kennedy connaîtra prochainement quelques aménagements pour devenir un peu plus encore une avenue urbaine: une piste cyclable bidirectionnelle va être implantée côté nord, entre la chaussée et la voie réservée au tram. Ainsi, avec cet aménagement, environ 1/3 de la largeur de l’avenue sera dédié à la mobilité douce et engazonnée. Il faudra aussi compter environ le double de passages piétons par rapport à l’existant, ce qui aura pour incidence de faciliter la traversée des piétons et cyclistes et de ralentir la vitesse automobile.

L’avenue Kennedy va être légèrement réaménagée pour accueillir une piste cyclable double flux et la voie du tram.

L’avenue Kennedy va partiellement être engazonnée, ce qui lui donnera un aspect plus calme.

De nombreux passages piétons vont être aménagés, facilitant la circulation des piétons et cyclistes, tout en ralentissant la vitesse automobile.

De part et d’autre du plateau, de nouvelles infrastructures apparaissent: le pôle d’échange train-tram avec le funiculaire du Pfaffenthal (architecte: Atelier Paczowski et Fritsch, livraison décembre 2017) et le pôle intermodal bus-tram-P+R (570 places) au rond-point Serra. Confié à Steinmetzdemeyer et Pohl architectes, cet ensemble comprendra également un immeuble de tête avec environ 10.000m2 bruts de bureaux et commerces. Les travaux commenceront l’année prochaine, mais l’arrêt du tram sera opérationnel dès septembre 2017.

La tête du nouveau bâtiment à proximité du rond-point Serra sera occupée par des bureaux et des commerces en rez-de-chaussée.

À l’arrière: un P+R et une gare pour les bus. Au niveau de la rue, un arrêt de tram est prévu.

Sur les quatre phases de travaux prévus pour le Pont Rouge, nous en sommes actuellement à la phase 2. Les anciens garde-corps sont en train d’être retirés et laisseront au fur et à mesure place aux nouveaux. À noter que les pistes cyclables seront poursuivies le long du carrefour Schuman et qu’un nouveau chemin est rendu possible grâce à un accord trouvé avec la Fondation Pescatore.

Les nouveaux ensembles

Les institutions présentes sur le plateau continuent de croître: la BEI lance sa troisième extension (architectes: Mecanoo architectes et BuroHappold ingénieurs), la Cour de justice aura sa troisième tour (architectes: Dominique Perrault et Jean Petit), le Parlement s’accroît et est actuellement en chantier (Tetra Kayser / Art & Build Studio Valle architectes).

Vue aérienne de la future extension de la BEI.

Perspective de la future extension de la BEI depuis le boulevard Konrad Adenauer.

En 2015, on a vu également les dernières livraisons du front bâti nord de l’avenue Kennedy avec EY Luxembourg, KPMG et Arendt & Medernach. Seule reste encore à venir la BNL (Bolles & Wilson architectes).

Et le logement

La partie logement est celle où il reste encore la plus grande marge de progression à faire. Le PAP du front sud s’affine et les travaux vont bientôt pouvoir commencer dans la zone A1 (environ 260 appartements).

Le PAP de la zone sud de l’avenue Kennedy est maintenant défini pour la partie A1.

Sont déterminés les PAP du Domaine du Kiem (avec des projets remportés par Petitdidier Prioux architectes et Temperaturas Extremas architectes). Les PAP Réimerwee est et ouest complèteront prochainement le quartier Avalon déjà construit, avec des îlots confiés à AZPML Beckmann-N’Thepe et associés, Steinmetzdemeyer, Tank, Alleswirdgut et PetitdidierPrioux.

Tous ces nouveaux ensembles bénéficieront de la politique du gouvernement menée en faveur du logement à coût modéré. La SNHBM est fortement impliquée dans l’ensemble de ces constructions qui permettront de mettre sur le marché aussi bien des appartements disponibles à la vente qu’à la location. Quelques unités resteront sur le marché classique.

Toutefois, le plateau dispose encore de quelques réserves foncières.

En vert: l’existant. En orange: réalisé. En rouge: à réaliser à moyen terme. En bleu: à l’étude.

C’est le cas par exemple du terrain occupé par l’ancien Eurocontrol et pour lequel le bureau Urbis a déjà réalisé une étude d’urbanisme.

Le réaménagement envisagé pour le site d’Eurocontrol.

Un terrain à proximité du Rehazenter a également été soumis à l’étude par le bureau Dewey Müller qui a proposé un quartier où la présence de la voiture est minimisée grâce à l’utilisation des parkings collectifs.

Terrain envisagé pour développer des logements à proximité du Rehazenter.

L’îlot à proximité du Rehazenter bénéficiera d’un aménagement qui minimisera l’impact de la voiture individuelle.

Suite aux réflexions menées dans la Quartier Stuff de Grünewald, les parcelles actuellement occupées par le Jardin éphémère pourraient accueillir un hôtel et un apparthôtel.

Enfin, une nouvelle œuvre est installée dans le Parc central: «Dendrite», de Michel de Broin, est une sculpture sur laquelle les visiteurs peuvent monter et découvrir d’un nouveau point de vue le labyrinthe qu’ils surplombent.