ENTREPRISES & STRATÉGIES

Start-up

Le grand saut de Job Today



jobtoday_hd.jpg

Eugène Mizin et Polina Frolova-Montano, à l’origine de l’aventure Job Today. (Photo: Job Today)

La start-up luxembourgeoise dédiée aux profils peu qualifiés est partie à l’assaut des marchés anglais et français. Son rapide succès en Espagne lui a permis d’élargir le cercle de ses investisseurs. La start-up a levé 10 millions de dollars à ce jour.

La révolution digitale permet de créer de nouvelles success-stories. À condition de proposer un modèle innovant, répondant à un besoin essentiel. Créée en novembre 2014, Job Today se profile comme une sorte d’agence d’intérim 2.0 avec un slogan simple: «Trouver un job en 24 heures.» Un pari rendu possible via une application pensée pour être simple d’usage et mettant en relation les employeurs qui recherchent de la main-d’œuvre dans la restauration, les facilities, ainsi que les grandes surfaces.

Après un lancement le 1er mai 2015, les premières données apportent la satisfaction à Eugène Mizin, CEO et fondateur, et Polina Frolova–Montano, COO et cofondatrice de Job Today. Huit mois de fonctionnement en Espagne, essentiellement à Madrid et à Barcelone, ont permis à l’application de traiter 2 millions de candidatures et de poster 20.000 emplois. Job Today revendique aussi d’avoir aidé 10.000 personnes à trouver un emploi.

Les activités que nous touchons dépendent fortement du facteur humain.

Polina Frolova-Montano, cofondatrice de Job Today

«Nous nous réjouissons de pouvoir les aider à trouver un emploi, note Polina Frolova–Montano. La technologie a ceci de formidable qu’elle permet de ramener une frange de la population vers le marché de l’emploi.» En misant sur une approche simple de son ergonomie pour les candidats et une visibilité aisée sur les profils disponibles côté employeur, Job Today se place en concurrent des agences intérim. Notamment sur le créneau de la réactivité.

«Ces activités dépendent fortement du facteur humain. Or, une application telle que la nôtre permet à l’employeur de contacter potentiellement des personnes disponibles pour le soir même», cite en exemple la jeune entrepreneuse. Durant les dernières semaines, son emploi du temps s’est partagé entre le Lux Future Lab, où Job Today est basée, et l’Espagne. Deux nouvelles destinations s’y sont ajoutées: Londres et Paris, où la société a ouvert deux bureaux. Dans le même temps, l’équipe est passée de quatre personnes à 50 aujourd’hui. «L’Angleterre vient juste de débuter, mais nous percevons déjà de bons signes», ajoute Polina Frolova–Montano. La société, qui ne vit que par son app, a totalement emprunté les codes marketing actuels en utilisant par exemple le street marketing pour se présenter à Londres. Ce déploiement vers de nouveaux marchés repose aussi sur une levée de fonds qui vient d’être opérée, après l’apport originel de Mangrove Capital Partners. Cette fois, deux grands noms sont venus pour former un cercle d’investisseurs: Accel, qui compte dans son portefeuille des participations notamment dans Facebook ou encore Spotify, ainsi que Felix Capital. Malgré son jeune âge, la start-up a réussi à lever 10 millions de dollars.

«Cette levée de fonds nous a permis d’assurer notre croissance et de nous appuyer sur l’expertise de nos nouveaux partenaires», ajoute Polina Frolova–Montano. Et d’ajouter que le produit n’en est pas encore à sa version finale. Une motivation supplémentaire pour maintenir un temps d’avance, consolider ses actifs, avant d’étendre les activités sur d’autres horizons.

À sa création, Job Today ambitionnait d’atteindre les 20 plus importantes villes européennes dans les prochains mois.