POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Validation des partis

Le gouvernement peut se présenter devant le Grand-Duc



feuvert_gouvernement_paris.jpg

Les gagnants du scrutin du 14 octobre ont brandi leurs fiches aux couleurs du parti pour approuver largement cette deuxième participation gouvernementale. (Photo: Mike Zenari)

Les membres et instances dirigeantes des trois partis de la coalition gouvernementale étaient réunis mardi soir pour valider l’accord scellé pour les cinq prochaines années. Feu vert de chaque côté. Les débats sur l’avenir du LSAP se poursuivront.

Avant-dernier acte avant le premier conseil de gouvernement de l’ère «Gambia 2» programmé pour ce mercredi après-midi. Hier, mardi, Déi Gréng et LSAP étaient réunis en congrès, l’un à l’Abbaye de Neumünster, l’autre à Strassen. Le DP était, quant à lui, en réunion de comité de directeur au Val Sainte-Croix.

Les membres de chaque parti étaient consultés pour, d’une part, valider l’accord de coalition qui avait été signé la veille par leurs représentants. La répartition des portefeuilles ministériels et les noms de ceux qui en auront la charge étaient aussi à l’ordre du jour.

«Standing ovations» chez les Verts

Salle comble pour les Verts. Les gagnants du scrutin du 14 octobre ont brandi leurs fiches aux couleurs du parti pour approuver largement cette deuxième participation gouvernementale. 213 voix favorables sur 217. Et des «standing ovations» en prime.

1 / 3
2 / 3
3 / 3

Les ministres Déi Gréng seront:

  • Félix Braz, vice-Premier ministre et ministre de la Justice;
  • François Bausch, Transports, Infrastructures, Sécurité intérieure et Armée;
  • Carole Dieschbourg, Développement durable, Environnement et Climat;
  • Claude Turmes, en charge de la planification territoriale et de l’Énergie;
  • Sam Tanson, Logement et Culture;
  • Josée Lorsché est quant à elle amenée à devenir la présidente du groupe parlementaire.

«Un compromis» selon Xavier Bettel

Le DP était réuni non pas en congrès, mais en comité directeur dont la cinquantaine de membres ont aussi, en une heure, avalisé la poursuite du pouvoir. Comme l’indique 100.7, le formateur Xavier Bettel a défendu l’accord de coalition comme un compromis entre les trois partis et non une suite de promesses électorales. Une manière de répondre aux critiques exprimées par le chef de file du CSV, Claude Wiseler. Ce dernier doit d’ailleurs se prononcer sur son avenir politique aujourd’hui.

1 / 3
2 / 3
3 / 3

Voici la répartition des postes au sein du DP:

  • Xavier Bettel, ministre d’État, des Médias et Communications, des Cultes, de la Digitalisation et de la Réforme administrative;
  • Marc Hansen, non élu au soir du 14 octobre, fera donc partie du nouveau gouvernement en tant que ministre de la Fonction publique et des Relations avec le Parlement. Il sera aussi ministre délégué auprès de Xavier Bettel pour la Digitalisation et la Réforme administrative;
  • Pierre Gramegna reste ministre des Finances;
  • Claude Meisch conserve l’Éducation nationale et aura aussi en charge l’Enseignement supérieur et la Recherche;
  • Corinne Cahen reste en charge de la Famille, de l’Intégration et de la Grande Région;
  • Nouveau visage pour le DP au gouvernement: Lex Delles s’apprête à entrer dans le giron d’un ministère jusqu’ici occupé par des socialistes: les Classes moyennes et le Tourisme;
  • Fernand Etgen devrait devenir président de la Chambre après avoir été en charge de l’Agriculture dans le gouvernement qui termine son mandat ce mercredi.

Explications au LSAP 

Le seul suspens pouvait provenir du LSAP. Mais après différentes prises de parole de membres quant aux résultats décevants du 14 octobre et la ligne politique du parti ainsi que son encadrement, la participation à une nouvelle majorité – vue comme la seule chance de laisser le CSV dans l’opposition – a été sans équivoque.

1 / 3
2 / 3
3 / 3

379 délégués se sont prononcés pour reconduire le gouvernement avec le DP et Déi Gréng. 13 contre et 9 abstentions. La grande remise en question pourrait venir aux alentours du 21 janvier, lorsqu’un congrès national sera organisé, comme l’a indiqué le président de parti, Claude Haagen.

Les socialistes seront représentés au gouvernement par:

  • Étienne Schneider, vice-Premier ministre, conserve le ministère de l’Économie et prend la Santé;
  • Jean Asselborn reste ministre des Affaires étrangères, de l’Immigration et de l’Asile;
  • Romain Schneider, ministre de l’Agriculture, garde aussi la Sécurité sociale;
  • Dan Kersch, ministre du Travail, de l’Économie sociale et solidaire et des Sports;
  • Taina Bofferding, ministre de l’Intérieur et de l’Égalité des chances;
  • Paulette Lenert, ministre en charge de la Coopération et de la Protection des consommateurs.
  • Alex Bodry restera, quant à lui, un an président du groupe parlementaire, avant de céder sa place à Georges Engel.

Voici donc les ultimes feux verts nécessaires pour que le gouvernement Gambia 1 prenne congé ce matin devant le Grand-Duc. À 14h30, la nouvelle équipe se rendra au Palais pour prêter serment, avant de se réunir autour du Premier ministre pour un premier conseil de gouvernement.