POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Selon Pierre Gramegna

Le Brexit, «terrible pour la Grande-Bretagne»



Le référendum de la semaine prochaine organisé en Grande-Bretagne pourrait changer le visage de l’Union européenne, ce que ne souhaite pas le ministre des Finances, malgré l’évocation de retombées positives pour la Place luxembourgeoise.

Le Brexit, s’il devait se produire, aurait-il des effets bénéfiques pour la Place luxembourgeoise? À en croire plusieurs observateurs, des effets collatéraux positifs pour plusieurs centres financiers pourraient se produire en cas de sortie de l’Union européenne, comme le rappellent ce mercredi nos confrères des Échos, pointant Dublin et Luxembourg dans le carré des Places en vue par les investisseurs si les Anglais choisissent de sortir de l’UE.

«Si la Grande-Bretagne reste à l’intérieur, ça serait une bonne chose pour la Grande-Bretagne et pour l’Europe. Si elle décide de travailler en dehors de l’UE, ça serait un mauvais choix pour l’Europe et ça serait terrible pour la Grande-Bretagne», a indiqué Pierre Gramegna, invité mardi de la conférence Horizon de Deloitte.

Ne pouvant qu’attendre l’issue de la consultation comme tous les Européens, le ministre des Finances luxembourgeois souligne par ailleurs qu’il n’y a pas de réel modèle post-Brexit. 

Quant à savoir si la place financière luxembourgeoise ressortirait dans les faits grandie d’un Brexit, Pierre Gramegna souligne, comme il l’avait fait auprès de Bloomberg, qu’il s’agit d’un bénéfice à court terme.